1468711 604975906232616 1745905404 n

***Apprendre pour Comprendre,Comprendre pour Savoir,Savoir pour Agir***

Saviez-vous que...L’âme, est la voie de passage entre le corps et l’esprit et que l’homme naît spirituellement inachevé, mais avec  tous les outils pour évoluer, c’est la première prise de conscience que nous pouvons constater au moins par notre évolution?

Lorsqu’on dit que l’être humain est fait d’un corps et d’une âme, on oppose un principe matériel à un principe spirituel et on identifie donc l’âme à l’esprit. Mais l’âme n’est pas l’esprit ; bien qu’invisible, elle est une substance matérielle et périssable. Seul l’esprit en tant que principe divin en l’homme est immortel.

Alors comment définir l’âme ?

Si nous considérons le système des 6 corps, l’âme correspond aux plans astral et mental. Elle apparaît ainsi comme un intermédiaire entre le plan physique et les plans causal, bouddhique et atmique qui représentent le monde de l’esprit. Elle est le véhicule qui transporte les éléments du ciel à la terre et de la terre au ciel. Les relations entre le monde d’en haut et le monde d’en bas passent par l’âme, et là encore c’est l’image de l’arbre qui peut le mieux nous éclairer.

Dans un arbre aussi on considère généralement trois parties : les racines, le tronc et les branches. L’alimentation de l’arbre est assurée par un système de vaisseaux conducteurs ; au centre du tronc se trouvent les vaisseaux qui transportent la sève brute des racines vers les feuilles où elle sera élaborée, et à la périphérie se trouvent ceux qui renvoient la sève élaborée vers les racines. Ce sont donc deux courants, l’un ascendant, l’autre descendant, et ils ne se rencontrent pas. Ces deux courants sont comparables aux circulations artérielle et veineuse dans le corps humain. Eux non plus ne se rencontrent pas ; s’ils se rencontraient, il s’ensuivrait des troubles graves appelés « maladie bleue ».

De la même façon, l’âme est cette région intermédiaire que traversent les courants qui vont du ciel à la terre t de la terre au ciel. C’est l’échelle de Jacob que mentionne Moïse dans la Genèse. Cette échelle lumineuse, que Jacob vit en songe et le long de laquelle des anges montaient et descendaient, représente les circulations veineuse et artérielle dans l’univers, et c’est cela l’âme. Cette échelle est également présent en l’homme ; ce sont les deux courants du sentiment et de la pensée qui traversent les plans astral et mental et qui eux non plus n’empruntent pas les mêmes voies.

L’esprit n’a aucune prise directe sur la matière, pour l’atteindre t travailler sur elle il a besoin d’un intermédiaire : l’âme. L’âme est l’instrument dont l’esprit se sert pour agir dans le plan physique. A travers l’âme (la pensée et le sentiment) l’esprit modèle la matière, la façonne, l’organise. Tous les éléments qui font la richesse du corps physique, l’esprit ne peut les utiliser qu’à travers l’âme. Et c’est aussi à travers l’âme que le corps physique reçoit les éléments de l’esprit. L’âme possède ce double pouvoir de diluer la matière dense et de condenser les énergies subtiles ; ces deux opérations que les alchimistes appellent « solve » et « coagulaé, seule l’âme est capable de les réaliser.

Mais quelle que soit la manière dont on essaie de l’expliquer, il n’est pas tellement possible de faire comprendre ce qu’est l’âme, il faut la voir. Vous direz : « Mais comment ?...  Il est possible de voir l’âme ?... » Oui, puisqu’elle est matérielle ; d’une matière tellement ténue, subtile, qu’on la croit invisible, mais en réalité on peut la voir ; même si chez les êtres les plus évolués l’âme semble faite de pure lumière, en réalité elle est un corps. Et ce corps un jour se désagrégera, lui aussi. A plus ou moins long terme, toute matière est vouée à la disparition, ou plus exactement à la désagrégation afin d’être recomposée différemment. Quand on dit que l’homme possède une âme immortelle, en réalité c’est de son esprit que l’on parle, car la véritable essence de l’homme, son être véritable, cette quintessence divine, c’est son esprit. C’est dans son esprit qu’il est immortel et qu’il vivra éternellement....

L’âme possède la marque de fabrique de son créateur, et quelle est-elle ?

Une structure que l’on retrouve partout, d’un monde à l’autre, avec quelques ajustements ; la vision corps, âme, esprit. Pour exemple :Prenez un œuf… Pourquoi l’œuf est-il un symbole tellement important dans la tradition initiatique ? Parce que par lui se transmet la vie, mais aussi parce qu’il correspond à un schéma universel. De l’extérieur vers l’intérieur, il y a la coquille ; puis le blanc, l’albumine ; et enfin le jaune qui contient le germe. Le jaune, au centre, correspond donc à l’esprit : le blanc, au milieu, à l’âme ; et la coquille, à la périphérie, au corps. C’est la même structure qu’on retrouve  dans la cellule. La cellule est la plus petite unité qui entre dans la constitution de tout organisme vivant, et elle aussi se divise en trois : la membrane, le cytoplasme et le noyau. Et quand la coquille d’un œuf se brise, que se passe-t-il ? Tout se déverse et la vie s’en va. Comme la coquille, le corps sert à protéger la vie, c’est à dire l’âme et l’esprit. Quand le corps « se brise », la vie s’en va, l’âme et l’esprit le quittent...

Alors qu’est-ce que l’âme ?

Comme le blanc de l’œuf, l’âme transporte les éléments nutritifs nécessaires au maintien de la vie, mais la vie, elle, est dans l’esprit. Le germe ne se trouve pas dans le blanc, il se trouve dans le jaune, de la même manière, la vie, la vraie vie, se trouve dans l’esprit. C’est cette vie que l’âme soutient, alimente et fait circuler. Vous vous demandez comment j’ai su cela ? En regardant, tout simplement ; parce que c’est évident, parce que c’est la nature qui a tout étalé sous nos yeux. Dans la nature, comme en l’homme, se déroulent les mêmes processus. Donc, si on sait observer la nature, on reçoit des réponses aux questions les plus difficiles. Tous les problèmes alchimiques, astrologiques, magiques, théurgiques, vous pouvez les trouver résolus dans les phénomènes du plan physique. Il faut seulement apprendre à lire dans ce livre qu’est la nature....Omraam Mikhaël Aïvanhov

Saviez-vous que....L'idéal de l'âme, c'est l'espace, l'immensité, car elle n'a besoin que d'une chose : se dilater, s'élargir, s'étendre jusqu'à embrasser l'infini?

Son idéal, c'est l'infini. Si on la limite, elle se sent malheureuse. L'âme humaine est une toute petite partie de l'âme universelle et elle se sent en nous si limitée, si étouffée dans le corps physique, que son seul désir est de pouvoir s'étendre dans l'espace. On s'imagine en général que l'âme tient tout entière dans l'homme; en réalité, non, c'est une petite parcelle qui est dans l'homme, tout le reste est en dehors de lui et mène une vie indépendante dans l'océan cosmique. Mais comme l'Âme universelle a des projets pour nous et souhaite pouvoir nous animer, nous vivifier, nous embellir, elle travaille sur nous pour se faufiler et nous imprégner de plus en plus. Notre âme n'est pas limitée à nous-mêmes, elle est quelque chose de beaucoup plus vaste, exactement comme notre être véritable, notre Moi supérieur n'est pas ce petit moi que nous connaissons, mais une entité tellement plus puissante. Pour l'âme, elle dépasse aussi indéfiniment ce que nous pouvons imaginer d'elle. Elle existe en dehors du corps physique : elle peut le quitter, voyager, visiter des régions de l'espace, des entités lointaines...Donc, cette partie de l'Âme universelle qui est au-dedans de nous, se tend sans arrêt vers l'immensité, vers l'espace infini. Mais pour atteindre cet idéal, elle a besoin elle aussi, d'être renforcée et il existe pour elle une nourriture appropriée : toutes les qualités de la conscience supérieure, l'impersonnalité, l'abnégation, tout ce qui pousse l'être humain à dépasser ses limites, à vaincre son égocentrisme. Regardez, toutes les attitudes personnelles, égoïstes, dressent des limites, des séparations. Dès que l'on dit : "ça, c'est à moi!" on introduit déjà une séparation. Tandis que les attitudes impersonnelles écartent et font disparaître toutes les barrières.Pour procurer à l'âme sa nourriture, il lui faut aussi de l'argent, et cet argent, le seul moyen qui permette à l'âme de s'élargir jusqu'à l'infini, c'est la dilatation, la fusion, l'extase...Extrait/Connais-toi toi même/Omraam Mikhaël Aïvanhov

Saviez-vous que...Tout ce qui existe dans l’univers depuis le ciel jusqu’aux entrailles de la terre, tout ce qui existe dans les différents règnes de la nature, existe aussi en nous, les êtres humains?

C’est ce qui explique que, depuis l’origine, nous éprouvons le besoin d’étudier et de comprendre le monde qui nous entoure. Consciemment ou inconsciemment, c’est nous-mêmes que nous cherchons à étudier et à comprendre.Toutes les réponses à nos questions sont là. Dans les livres des humains on trouve trop d’opinions contradictoires et embrouillées, tandis qu’ne apprenant à interroger la nature, on reçoit des réponses simples claires et exactes.Il est toujours utile de lire et de citer des poètes, des romanciers, des philosophes, des scientifiques, mais il est plus important de titrer ses citations du livre de la nature qui restera éternellement vivante et véridique. C’est pourquoi vous m’entendrez souvent répéter la même phrase d’Hermès Trismégiste dans la Table d’Emeraude : "Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut", et la même expression "le grand livre de la nature vivante".

 
Le livre de la nature ne se limite pas à un inventaire des minéraux, des plantes, des insectes, des animaux, non, il comprend la totalité de la vie dans tous les mondes, chez toutes les créatures, et même dans l’être humain lui-même, dans sa structure et dans les différentes fonctions de son organisme. Ce n’est donc pas le côté extérieur de la nature qu’il s’agit de connaître, mais la vie dans son jaillissement, son écoulement, et les correspondances subtiles qui existent entre les différentes régions de l’univers. Les événements qui se déroulent autour de nous comme ceux auxquels nous participons, et même nos gestes, nos habitudes, les objets dont nous nous servons, tout a un sens et peut être interprété selon les lois de l’analogie ; c’est cela aussi le grand livre de la nature.
 
Dans chaque manifestation de l’existence, le Créateur a mis une science inouïe. Mais il faut d’abord apprendre à observer. Celui qui ne sait pas observer ne peut pas réfléchir, et alors comment découvrira-t-il que tout est lié et que ce sont ces liens qui donnent du sens à la vie ? Pour beaucoup de gens la vie n’a aucun sens. Au contraire, la vie est pleine de sens, partout il y a du sens ! Moi, les moindres petites choses me parlent : ce sont des mots, des phrases du livre de la nature que je suis sans cesse occupé à déchiffrer. Je m’arrête sur ces mots et ces phrases et je suis émerveillé par tout ce que je découvre. Je n’invente rien, je déchiffre seulement. Je lis aussi sur vos visages et dans vos cœurs. Mais surtout je lis dans le soleil. Chaque jour il me fait de nouvelles révélations, et peu à peu, je vous les communique.
 
Celui qui cherche la vérité doit étudier comment l’Intelligence cosmique a conçu la création. Et il le saura en apprenant à vérifier ce qu’il  croît être vrai dans le grand livre de la nature, c’est à dire qu’il doit trouver, par le moyen de l’analogie, la confirmation de ce qu’il pense dans les règnes minéral, végétal, animal, humains, et jusque dans les étoiles. Si la nature confirme son point de vue, c’est qu’il est bien dans le vrai. Voilà la philosophie dont il faut maintenant instruire la jeunesse, car c’est la seule qui soit absolument véridique. Toutes les autres théories qu’on lui présente sont un mélange de vrai et de faux, avec un peu de vrai et beaucoup de faux, et si c’est cette instruction qu’on continue à lui donner, il faut s’attendre à des vagues de révolte et de désespoir.
 
Le livre de la nature est là grand ouvert devant nous, et non seulement nous pouvons y lire les merveilles de la sagesse éternelle que le Créateur a inscrites sur chaque pierre, sur chaque fleur, sur chaque étoile, sur chaque être humain, mais encore il nous donne les moyens de résoudre les problèmes qui se présentent quotidiennement à nous. La solution des questions philosophiques les plus complexes se trouve dans ce livre. Puisque en bas comme en haut les lois sont analogues, un phénomène physique a toujours sa correspondance dans les régions du cœur, de l’intellect, de l’âme et de l’esprit."Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas pour faire les miracles d’une seule choses".Ce principe énoncé par Hermès est une clé. Il ne faut pas laisser cette clé se rouiller.Le Créateur nous a donné des yeux.
 
Il nous a donné des oreilles pour voir et entendre les révélations qu’il nous fait à travers sa création. Pourquoi tellement de gens sont-ils sourds et aveugles ?
Parce qu’ils préfèrent se livrer à des activités insignifiantes, inutiles et même nocives. Ils diront que ces activités leur plaisent… Oui, malheureusement, elles leur plaisent ; mais tout ce qui leur plaît n’est pas nécessairement favorable à leur évolution. Ces activités grignotent leurs énergies, c’est pourquoi il ne leur en reste plus pour leurs oreilles et leurs yeux spirituels. Qu’ils préservent leurs énergies et elles iront éveiller leurs organes et leurs centres subtils en haut...

 

Saviez-vous que...Tout est enregistré dans la mémoire de la nature?

L’Intelligence cosmique n’a pas attendu l’invention de la photographie ou du magnétophone pour faire des enregistrements, elle en fait depuis l’origine de la création, et ces enregistrements sont d’une nature beaucoup plus subtile que tous ceux que les humains sont capables de réaliser.La nature enregistre tout et la vraie morale, justement, est basée sur l’enregistrement, sur la mémoire de la nature. Oui, la mémoire, car la nature possède une mémoire que rien ne peut effacer. Vous croyez pouvoir faire ce qui vous plaît ? Vous pouvez, oui, mais sachez que tout s’enregistre et qu’il est impossible d’échapper à ces enregistrements. Il faut savoir que tout ce qui existe dans le monde physique ; les montagnes, les étoiles, les plantes, les animaux, les hommes possède un double éthérique. Et même, chacune de nos manifestations existe aussi en double.
 
Vous comprendrez mieux cette idée si je vous dis que cela se passe comme dans les administrations ; quand on prend un décret, un arrêté, on en fait une copie, et maintenant une photocopie. L’original s’en va, mais on garde la copie dans les archives pour pouvoir s’y référer. De la même façon, tout ce que l’homme fait, il le fait en double. S’il fait une bonne action, s’il a un bon sentiment, une bonne pensée, l’original de cette action, de ce sentiment ou de cette pensée s’en va, mais il laisse en lui une empreinte toujours vivante qui continue à travailler. Et s’il fait du mal, ce mal le quitte, mais il laisse aussi en lui un double exactement de la même nature. Voilà une chose que les humains ne savent pas. Quand ils font du bien ou du mal, ils croient que ça ne va pas plus loin. Eh non, malheureusement ou heureusement, il s en gardent un double dans leurs corps subtils. Et lorsqu’il meurt, l’homme s’en va avec ce double, ou plus exactement avec les trois doubles physique (actions), astral (sentiments) et mental (pensées). Les originaux sont partis on ne sait où, on ne peut plus les récupérer, c’est trop tard, mais il reste toujours en l’homme ces doubles fidèles et véridiques. C’est avec ces doubles, que l’on pourrait comparer à des films, que l’homme se présente en haut devant une assemblée d’esprits très évolués, et là il doit assister à la projection de toute sa vie. Toutes ces empreintes sont visibles, audibles, et il doit les regarder, les écouter. Ce n’est pas pour ces esprits que la projection a lieu, ils n’ont pas besoin d’être informés de la vie de cet homme-là, ils la connaissent déjà ; en le voyant seulement, ils connaissent son degré d’évolution. C’est l’homme qui ne se connaît pas, le pauvre, c’est lui qui est ignorant, et il faut donc lui montrer exactement ce qu’il est et ce qu’a été sa vie.
 
Une preuve que tout s’enregistre en nous, c’est qu’une personne peut se souvenir brusquement, des dizaines d’années après, d’une scène vécue dans sa toute petite enfance. D’autres, victimes d’un grave accident dont elles ont failli mourir, ont raconté comment elles avaient vu toute leur vie se dérouler à l’envers à une vitesse vertigineuse comme une bobine de film. Il y a sans cesse des images, des paroles qui reviennent pour nous poursuivre. On appelle cela parfois le remords et, quoi qu’on fasse, on ne peut s’en libérer. Oui, parce que le double resté en soi ne nous laisse pas tranquille…
 
Ce n’est pas la peine d’aller étudier les Livres sacrés de l’humanité pour croire à l’existence de ces lois, on peut tout de suite les vérifier en soi-même. Pourquoi ces souvenirs, ces images dont l’homme n’arrive pas à se débarrasser, ces reproches que lui fait sa conscience, au point qu’il ne peut plus ni manger ni dormis jusqu’à ce qu’il ait avoué, réparé ? Vous direz : « Mais l’histoire a montré que certaines personnes n’ont jamais éprouvé de remords pour leurs crimes ». Oui, en effet, il existe des êtres monstrueux qui n’ont aucune conscience de ce que sont le bien et le mal, mais je ne parle pas d’eux. Et puis, il est très difficile d’analyser toutes les manifestations que peut prendre le remords dans l’être humain.  
 
Cette façon de comprendre les enregistrements est très lointaine pour la plupart des humains qui cherchent seulement à enregistrer quelques connaissances dans leur cerveau. Oui, mais ce n’est pas cela, le véritable travail. La différence entre une Ecole initiatique et toutes les autres écoles, c’est que dans ces écoles, on acquiert des connaissances qui peuvent bien sûr être utiles, mais qui ne nous transforment pas. C’est seulement le travail que nous faisons sur nous-mêmes qui nous transforme, et non ce que nous avons lu ou entendu. Les connaissances que nous acquérons peuvent nous pousser à faire le travail, mais elles ne nous transformeront pas, si nous ne déclenchons pas d’autres forces en nous. Quoi que nous apprenions, nous resterons les mêmes. Tandis que dans une Ecole initiatique, on commence enfin le vrai travail.Dès que vous vous apercevez que vous avez enregistré quelque chose de mauvais, immédiatement réagissez, réparez pour en empêcher les conséquences. Vous avez eu une mauvais pensée sur quelqu’un, vous avez dit quelques mots blessants, vous avez détruit quelque chose... Prenez-en conscience et efforcez-vous de réparer... Extrait/La charpente de L'univers/Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Saviez-vous que...Consciemment ou inconsciemment, les hommes et les femmes, tous cherchent leur âme sœur?

Ce qu’ils ne savent pas c’est qu’en réalité leur âme sœur n’est pas une entité différente d’eux, c’est l’autre pôle de leur être qui vit en haut, auprès de Dieu, dans la perfection et la plénitude. Dans toutes les Initiations on enseignait aux disciples comment retrouver cet autre pôle de leur être, qui est leur Moi supérieur. En Inde, le Jnani-yoga donne des méthodes grâce auxquelles le yogi parvient à s’unir à son Moi supérieur, car par cette union il s’unit à Dieu. En Grèce, on retrouve la même idée exprimée dans la formule inscrite au fronton du temple de Delphes : « Connais-toi toi-même ». Mais il ne faut pas oublier qu’il y a une suite à cette phrase : «… et tu connaîtras l’univers et les dieux. »La vraie connaissance est le résultat de la fusion des deux principes masculin et féminin. C’est le sens des paroles de la Genèse : « Et Adam a connu Ève »… « Connais-toi toi-même » signifie donc : trouve l’autre pôle en toi, trouve ta partie complémentaire pour t’unir à elle. Si vous êtes un homme, l’autre pôle en vous est le principe féminin ; et si vous êtes une femme, c’est le principe masculin, avec lequel vous cherchez à vous fusionner dans la pureté et la lumière. Au moment où se produit cette fusion, vous rencontrez votre véritable âme sœur...Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Saviez-vous que....L’Intelligence cosmique a doté l’être humain de centres subtils qui lui permettent d’entrer en relation avec les régions spirituelles?

Ces centres sont dans le monde de l’âme et de l’esprit l’équivalent des organes du plan physique, et en même temps que nous prenons conscience de leur réalité, nous devons adopter une discipline qui nous permettra de les développer.Pourquoi les Initiés ont-ils donné des règles et conseillé des pratiques que l’on appelle la morale ? Et pourquoi vaut-il mieux les respecter ? Parce que, contrairement à ce que prétendent certains esprits soi-disant « libres », il ne s’agit pas de soumettre les humains à des conventions sociales arbitraires, ni même de plaire à un Dieu qui habite on ne sait où, au-delà des nuages.La vraie raison, c’est que chaque pensée, chaque sentiment, chaque acte a des répercussions au plus profond de notre être et, selon sa nature, chaque pensée, chaque sentiment, chaque acte empêche ou favorise le fonctionnement de nos centres spirituels...Omraam Mikhaël Aïvanhov
 

Saviez-vous que...l’être humain tout au long de son existence,additionne,soustrait,multiplie et divise?
 

Considérons l’être humain tout au long de son existence. Enfant, il est poussé à tout toucher, tout ramasser et porter à sa bouche, même ce qui peut lui faire du mal, car l’enfance est l’âge du cœur qui effectue la première opération arithmétique, l’addition. Arrivé à l’adolescence, son intellect commençant à se manifester, il se met à rejeter tout ce qui lui est désagréable, inutile ou nuisible ; il soustrait. Adulte, il se lance dans la multiplication : sa vie se peuple d’hommes, de femmes, d’enfants, de succursales, d’acquisitions de toutes sortes.Enfin, arrivé à la vieillesse, il pense qu’il va bientôt quitter la terre, il écrit son testament pour répartir ses biens entre ses héritiers ; Il divise.Ainsi, l’être humain commence par accumuler, puis il rejette beaucoup de choses. Mais ce qui est bon, il doit le  planter pour le multiplier. Et que doit-il planter ? Ses bonnes pensées et ses bons sentiments, par exemple. Oui, voilà la véritable multiplication. Et ce qu’il récolte, il peut le diviser, le répartir ; il fait la distribution des fruits ramassés.
 
Pour que les activités de la vie spirituelle soient réellement bénéfiques, il faut chaque fois leur donner une orientation précise. Celui qui veut envoyer une lettre, doit écrire une adresse sur l’enveloppe afin qu’elle arrive à son destinataire ; su moment où il a écrit l’adresse, même s’il perd cette lettre dans la rue, celui qui la trouvera pourra la glisser dans une boîte. De la même façon, les courants d’énergies que nous émettons dans nos pratiques  spirituelles, nous devons leur donner une adresse, afin qu’ils se dirigent vers un but précis. Sinon, que se passe-t-il ? Ces énergies s’éparpillent et vont se perdre dans l’immensité des réservoirs cosmiques ; leurs effets ne seront donc pas aussi puissants qu’ils pourraient l’être. Pour obtenir les meilleurs résultats, il n’y a qu’un moyen : donner à nos énergies psychiques une adresse déterminée...Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Saviez-vous que...Qu'Il existe entre l’arbre et l’être humain des analogies qu’il est intéressant d’approfondir?


Commençons par les racines : elles sont représentées en lui par l’estomac, le ventre et le sexe. L’homme en effet s’enracine sur la terre par l’estomac et les intestins pour se nourrir, et par le sexe pour se reproduire.Le tronc de l’arbre est représenté par les poumons et le cœur, qui commandent les systèmes respiratoire et circulatoire. Dans l’arbre, tout au long du tronc, le courant ascendant transporte la sève brute jusque dans les feuilles où elle se transforme, tandis que le courant descendant transporte la sève élaborée qui nourrit l’arbre. En l’homme, le système veineux transporte jusqu’aux poumons le sang vicié pour qu’il se purifie, et le système artériel transporte le sang purifié à travers tout l’organisme pour lui conserver sa vigueur.
 Enfin, les feuilles, les fleurs et les fruits de l’arbre correspondent dans l’homme à la tête qui reçoit les énergies les plus subtiles, celles du soleil spirituel : l’esprit. Celui qui éveille l’esprit en lui, capte les énergies divines et devient capable de donner les meilleurs fruits....
Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Saviez-vous que...L’être humain a été créé à l’image de l’univers et il possède donc une structure identique à celle de l’univers.?

Cette structure, on l’observe, par exemple, dans ses différents niveaux de conscience qui correspondent aux différents règnes de la nature. Ainsi, l’inconscient correspond aux minéraux, la subconscience aux végétaux, la conscience aux animaux, la soi-conscience aux humains et la superconscience aux surhommes et aux Initiés.La subconscience, qui correspond au règne végétal, est très proche du monde minéral, donc de la concrétisation. C’est pourquoi une des clés de la réalisation est d’arriver à faire descendre ses projets et ses désirs du plan de la conscience jusqu’à celui de la subconscience. Pour cela, il existe des exercices très simples. Vous souhaitez par exemple améliorer quelque chose dans votre comportement ? Avant de vous endormir, concentrez-vous sur une image, un objet précis en relation avec ce souhait : les forces subconscientes mises en action pendant le sommeil vous aideront à le réaliser...Omraam Mikhaël Aïvanhov
 

Saviez-vous que...La respiration.c’est l’un des plus grands actes spirituels que l’homme effectue chaque jour et il ne s’en aperçoit même pas, il n’en a pas conscience?

Par la respiration se crée un rythme. Vous avez conscience de ce rythme quand vous vous écoutez respirer, quand vous méditer ou quand vous vous relaxez, et c’est par ce rythme que l’âme descend dans la matière. prend son premier souffle, il respire. Donc, pour recevoir l’âme, le corps doit articuler le souffle. C’est à ce moment-là que l’âme descend dans le corps, se manifeste à travers son corps. Donc, chaque fois que vous respirez, vous entraînez l’âme dans la manifestation. Si vous respirez de manière chaotique, de manière nerveuse, inconsciente, vous entraînez l’âme dans une chute dans la matière. Donc vous attirez l’âme dans l’inconscience, vous la faites vivre, vibrer inconsciemment.Par contre, si vous rendez votre respiration consciente, l’âme va pouvoir descendre, vivre, rayonner et vous donner conscience de ce qu’elle est...

Que fait le nouveau né lorsqu’il vient au monde ?

Il prend son premier souffle, il respire. Donc, pour recevoir l’âme, le corps doit articuler le souffle. C’est à ce moment-là que l’âme descend dans le corps, se manifeste à travers son corps. Donc, chaque fois que vous respirez, vous entraînez l’âme dans la manifestation. Si vous respirez de manière chaotique, de manière nerveuse, inconsciente, vous entraînez l’âme dans une chute dans la matière. Donc vous attirez l’âme dans l’inconscience, vous la faites vivre, vibrer inconsciemment.Par contre, si vous rendez votre respiration consciente, l’âme va pouvoir descendre, vivre, rayonner et vous donner conscience de ce qu’elle est. 

Lorsque vous méditez, vous essayez d’atteindre de grands états, vous essayez de voir des lumières, de voir le Maître, de voir Jésus ou je ne sais qui. Cessez tout cela et concentrez-vous plutôt sur votre respiration, écoutez votre souffle, entrez dans votre souffle, dans le rythme, et essayez de percer ce mystère. Allez dans la substance du souffle. En allant dans la substance du souffle vous allez avoir un contact avec l’âme, si vous le faites bien, si vous le faites réellement et avec un détachement complet, sans chercher quoi que ce soit, vous allez réellement avoir un contact avec l’âme, car la loi qui veut que l’âme descende en manifestation au rythme du souffle.Chaque fois que vous inspirez, l’âme est appelée et le pont se fait. Si vous pouviez être suffisamment clairvoyant pour remarquer ce qui se passe, non pas sur un plan éthérique ou astral, mais sur un plan de l’âme, un plan athmique, vous verriez qu’au moment où votre corps respire, il se fait une grande ouverture, et selon votre degré de conscience, l’âme va pouvoir envoyer sa présence et son pouvoir, ou pas...

À l’expiration, cette porte se referme sur l’âme et la fait descendre dans la matière, et ainsi de suite, à chaque inspiration et expiration. Ce qui fait, que le corps physique, les énergies physiques sont en relation avec les énergies de l’âme, et qu’il devrait y avoir une fusion impeccable et absolue...

 

Saviez-vous que...L'esprit travaille par l'intermédiaire de l'âme. Seule l'âme a la possibilité de toucher la matière, et c'est donc à travers elle que l'esprit peut modeler la matière, la façonner, lui donner des ordres?

Sans l'âme, sans les possibilités de l'âme, l'esprit n'a pas de pouvoir sur la matière. Pour que l’homme puisse comprendre ce qu’est l’Esprit, il faut que son âme se réveille. Parce qu’il n’y a que l’âme qui soit en rapport direct avec l’Esprit. Sans l’âme, nous n’aurions pas la moindre idée de l’Esprit. Et l’on pourrait dire que le rapport qui existe entre le grain qui pousse et le soleil, est le même que le rapport de l’âme humaine avec l’Esprit Divin. L’âme humaine doit éprouver un saint tressaillement en présence de l’Esprit divin car sa vie et sa croissance dépendent de Lui. L’âme n’est pas arrivée au terme de son développement elle passera par des millions de formes encore. Et lorsqu’elle aura achevé son évolution, elle s’unira à l’Esprit, et de ce moment, l’âme et l’esprit n’existeront plus séparément. Et alors la vie éternelle se manifestera...

L’esprit ne peut vivre qu’avec l’âme. Il ne peut vivre avec notre intellect, vu que nos pensées changent sans cesse. Retenez ceci L’essentiel en l’homme, c’est son esprit. La première manifestation de l’homme est sa manifestation en tant qu’esprit. L’esprit est ce point absolu dans lequel l’homme paraît. L’âme ce sont les possibilités de l’esprit. L’esprit de l’homme est éternel. Sans interruption, il descend, se manifeste et remonte. Il existe comme un petit centre, comme un germe dans le cosmos. Lorsque l’Esprit divin descend dans l’esprit de l’homme, celui-ci se réveille et se manifeste. L’esprit de l’homme descend et remonte ensuite de nouveau vers Dieu. Dans cet incessant processus de l’involution et de l’évolution, l’esprit humain se meut à la fois dans trois directions. Tout d’abord, il aspire à la vie. Ensuite, au savoir. Et enfin, à la vérité...

Combien d’hommes ont l’impression d’être vides ? Est-ce que ce n’est pas l’impression qu’ils ont ?

Si vous inspirez et expirez inconsciemment, vous ouvrez, mais vous n’arrivez pas à attraper l’âme, l’ouverture se referme sur du vide, et l’être humain ne reçoit que du vide.Quand ils se regardent, ils disent : « Je suis vide. » Ils ne peuvent pas rester seuls. Ils ne peuvent pas vivre sans la télévision, sans la radio, sans téléphone cellulaire, sans la compagnie des amis, sans le travail, sans lecture, parce qu’ils sont vides, leur carcasse est vide.Par contre celui qui développe un peu de conscience, lorsqu’il respire, il s’ouvre à son âme, il la prend, il la redescend, et au moment où il la redescend, il est la présence, tout simplement.Alors, quand vous voulez avoir un contact avec l’âme, étudiez le souffle. Je ne dis pas de pratiquer la technique du souffle, ça, c’est autre chose, c’est un autre exercice. Soyez conscient de votre souffle, placez toute votre conscience dans le souffle, et calmez-le, car on ne peut pas dégager une conscience Divine ou avoir une approche de la conscience Divine sans être dans une respiration souple et calme...

Petit à petit, en vous fixant sur le souffle, vous allez calmer la respiration, et lorsqu’elle sera bien calme, enfoncez-vous dans la substance du souffle, et chaque fois que vous allez inspirer et expirer, vous allez sentir que vous êtes une présence. C’est cette conviction d’être une présence qui va changer votre vie, ce n’est pas le fait que vous devez travailler pour découvrir votre âme, ou ouvrir tel chakra. Tout cela ne vaut rien. Ce sont des réalités certes, mais dans l’application quotidienne cela n’est pas utile. Ce qu’il faut, c’est déclencher en vous la présence, et cette présence vous pouvez la soupçonner sans être un grand initié, sans attendre des milliers de vies, mais simplement en entrant dans votre souffle...

Pourquoi l’homme ne veut-il pas entrer dans son ventre ?

Entrer dans le souffle, c’est entrer dans le ventre.Dans le ventre se trouve un chakra que l’on appelle le plexus solaire, et dans le plexus solaire se trouvent tous les traumatismes, tous les complexes, toutes les limites, toutes les noirceurs de l’individu. Ce qui fait qu’avant de découvrir la présence, il va falloir nettoyer.En entrant par le souffle dans votre ventre, donc dans la racine, vous allez être amenés à vivre certaines expériences de purification. Ce qui fait, que si vous avez envie de pleurer, de crier, de faire une posture étrange avec le corps, qui peut être une posture de hatha-yoga ou autre, ne vous bloquez pas, laissez la chose arriver. C’est votre ventre qui se nettoie, car là est la racine de l’être...
Guide Cosmqiue...

 

Saviez-vous que....Inspirer, expirer.ce mouvement de flux et de reflux est la clé de tous les rythmes de l'univers? 

En tâchant de le rendre conscient en vous-même, vous entrez dans l'harmonie cosmique et vous sentez peu à peu votre respiration se fondre dans la respiration de Dieu...Il est dit dans la Genèse que “Dieu souffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant.” Évidemment, c’est une image, mais elle mérite qu’on s’y arrête. La vie de l’homme aurait donc commencé par un souffle, le souffle donné par Dieu, et nous entretenons ce souffle par les mouvements de la respiration: inspirer… expirer… inspirer… expirer…

Mais la vie n’est pas dans l’air lui-même, ni dans le fait de respirer. Elle provient d’un élément supérieur à l’air, et pour lequel l’air est une nourriture: le feu. L’air a pour fonction de soutenir le feu. La vie est comme un feu qui brûle dans le cœur, et les poumons sont le soufflet qui entretient continuellement ce feu. L’origine, la cause première de la vie est donc le feu; et l’air, qui est son frère, le soutient et le vivifie. Puis, un jour, avec le dernier souffle, le feu s’éteint: le dernier soupir éteint le feu.Il vaut donc la peine de nous arrêter sur ce processus de la respiration afin de purifier et d’intensifier la vie en nous.

La majorité des gens respirent trop vite, sans donner à l’air pur le temps de descendre profondément dans les poumons pour remplacer l’air vicié. Il faut respirer lentement, profondément, et même, de temps en temps, retenir quelques secondes l’air avant de le relâcher. Pourquoi? Pour le mâcher. Car les poumons savent mâcher l’air comme la bouche sait mâcher les aliments. Chaque inspiration est comme une “bouchée” remplie d’énergies nouvelles. Si on le rejette trop vite, les poumons n’ont pas le temps de l’assimiler suffisamment pour que l’organisme puisse bénéficier de ces énergies.Celui qui a compris la signification profonde de la respiration sent peu à peu sa propre respiration se fondre dans la respiration de Dieu...La respiration concerne non seulement notre vie physique mais toutes les manifestations de notre vie psychique. La méditation, la prière, l'extase sont une respiration. Tous les rythmes de notre organisme peuvent s'accorder aux rythmes de la respiration cosmique...Omraam Mikhaël Aïvanhov


Saviez-vous que...En nous le soleil correspond à l’esprit, l’air à la pensée,l’eau au sentiment,la terre au corps physique?

Lorsque l’esprit agit sur la pensée, la pensée entraîne à son tour le sentiment, et le sentiment se jette sur le corps physique pour le faire courir,gesticuler,parler. Donc, le corps physique se meut sous l’effet du sentiment, le sentiment est éveillé par la pensée, et la pensée naît sous l’influence de l’esprit… Ce mécanisme est là, chaque jour,sous nos yeux:sous l’influence de l’air, l’eau modèle la terre, lui donne des formes, la sculpte.Certains endroits se comblent par alluvion, d’autres s’effritent et sont emportés dans la mer, ainsi de suite.De même,par son esprit,sa pensée,l’homme peut agir sur le corps physique,mais à condition de mettre l’air et l’eau entre les deux.L’air représente ici le système nerveux,et l’eau représente le sang.Le système nerveux règle la circulation du sang dans l’organisme,et le sang dépose certains éléments, en enlève d’autres et façonne ainsi le corps physique.L’esprit est au-dessus de tout et quand vous parvenez à vous joindre à lui,à vous identifier avec lui,vous recevrez des forces,un apaisement, une illumination...Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Saviez-vous que...L'aura possède les mêmes fonctions que la peau?

On peut dire que c'est la peau de l'âme,c'est elle qui l'enveloppe,qui la protège,C'est elle qui lui donne la sensibilité,et c'est elle enfin qui laisse passer les courants Cosmiques,qui permet les échanges entre l'âme humaine et toutes les créatures,jusqu'aux étoiles,entre l'âme d'une créature et l'âme Universelle.L'état de l'aura, sa pureté,sa limpidité,dépendent de la façon dont l'homme vit.Celui qui pendant des siècles,,a travaillé à développer en lui l'amour,la sagesse,la pureté,le désintéressement, possède une aura immense,dans laquelle les créatures viennent se baigner et où elles se sentent nourries,apaisées,renforcées, entraînées dans une direction Divine.C'est en vous-même d'abord qu'une aura pure apporte des améliorations.C'est donc tout un travail qu'il faut accomplir sur soi-même,pendant des années pour faire de son aura une antenne capable d'attirert out ce qui est vraiment beau et bénéfique dans l'Univers...Le meilleur moyen pour les attirer est de travailler sur l'aura : par l'amour vous la vivifiez, par la sagesse vous la rendez plus lumineuse, par la force de votre caractère vous la rendez puissante, par une vie pure vous la rendez limpide et claire.Les qualités que vous donnez à votre aura dépendent des vertus que vous arrivez à développer...Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publié par Cristalyne 14 mars 2018  Colonne de feu 2

 

 

 

 

 

.

 

 

×