0 ame

***Le Monde des Âmes***

***Il n'existe pas de guide, pas d'instructeur, pas d'autorité. 
Seul avec soi-même on est libre de s'en aller vers nos découvertes
***Jiddhu Krishnamurti***

Le monde des âmes...

Les âmes sont comme des couleurs qui se réunissent et s’attirent. Peu importe que ces âmes soient incarnées ou désincarnées. Les âmes des désincarnés vont se réunir par affinités, vibrations, longueurs d'ondes ou fréquences, peu importe le terme que l'on emploiera. Cela va déterminer des endroits dans les mondes immatériels.Il n'y a que dans l'univers que les âmes sont mélangées. Toutes prisonnières des corps elles ne peuvent pas se réunir par vibrations. Mais, incarnées ou non, les âmes sont toutes en contact entre elles.

L'âme est multidimensionnelle. Chaque âme comporte en elle-même non seulement le reflet de l'univers mais également tous les mondes invisibles. La présence de toutes les dimensions en nous-même constitue des portes qui nous ouvrent l'accès à ces mondes. Notre âme peut s'y projeter pour y vivre d'autres aventures. Le monde intérieur de l'âme ouvre, par conséquent, sur tous les mondes immatériels.Le monde des âmes englobe la totalité des endroits où se trouvent les âmes.

Ainsi l'âme éveillée sait tout du monde qu’elle vient de quitter par l’intermédiaire des âmes de tous ceux qui y sont, mais ne voit pas directement ce qui se passe, puisque son corps lui manque pour cet exercice. L'âme verra, à travers les pensées qu’elle recevra d'un être vivant, les images du monde qu’elle vient de quitter. L'âme verra donc le monde à travers l'être qu’elle visite. Seule l'âme demeurée en éther peut avoir une vision directe de l'univers puisqu'elle n'en est pas encore sortie...

Un esprit ou une âme en visite entend peu ce qu’on lui dit mais perçoit ce que l’on est, ce que l’on fait, ce que l’on pense, ce que l’on voit, ce que l’on espère, ce que l’on projette. C’est pourquoi l’âme d’un défunt qui communique avec les âmes des vivants sera toujours en accès direct avec les pensées et les émotions de l’âme qu’elle visite et non pas avec ce que cet être incarné fait. Alors souvent l’âme qui visite un vivant s’en va…. Bien déçue du peu d’intérêt que lui porte le vivant complètement obnubilé par ses amours, son argent et sa santé !

Les visiteurs du Ciel ne sont ni silencieux ni absents, ce sont les vivants qui ne sont pas présents aux visiteurs d'ailleurs...

Les dimensions de l'âme...

L’âme est porteuse du souvenir des images de la nature, images que l’être peut, à chaque instant, déployer en trois dimensions en son âme. Lorsqu’une âme rencontre une autre âme elles entrent dans le monde intérieur l’une de l’autre. L’âme est comme une pensée, la consistance d’une âme tient en ses images. L’âme est sans espace. L’âme est une lumière définie par une image. Mais cette image est sans espace comme nos pensées. C’est pour cela que l’infini est infini.

Ainsi où que mon âme aille, qui que ce soit que mon âme rencontre, elle ne voit jamais que ce qui est limité à elle-même et à ceux qu’elle rencontre. Comme mon âme est comme une pensée, l’état émotionnel de mon âme détermine des images agréables ou désagréables, je suis alors, selon les cas, au paradis ou en enfer.

Le monde intérieur de l’âme...

Dans le monde intérieur on est tout ce qui s’y trouve, on n’y existe pas en tant qu’une personne définie, on est le paysage, on est tous les personnages qui sont là…. Et tous les personnages qui sont là, et qui sont nous-mêmes, sont toutes les facettes qui sont les nôtres mais que nous n’avons pas eu le loisir ou l’opportunité de développer. Ils représentent chacun d’eux un état d’esprit, un talent inexploité, un rêve, une peur, un rejet, un travers. etc.…. Quand l'être se reconnaît dans chacun de ses personnages, quand l'être se reconnaît dans le paysage dans lequel ils évoluent, quand l'être se reconnaît dans les circonstances qui les unissent ou qui les opposent, quand l'être se reconnaît dans le regard qui regarde, alors l'âme est prête à passer à l’autre étape, celle de s’accepter elle-même en totalité et d’être en paix pour l’éternité.

Durant la vie, dans le monde intérieur de l’âme de chacun se jouent, d’une manière souvent inconsciente du sujet, des dizaines voire des centaines de films différents qui correspondent aux réajustements des situations vécues dans la matière mais aussi aux désirs secrets, voire même inconscients, des vivants et dont le héros n’est autre que nous-même. Dès que le deuxième éveil surgit ce héros intérieur devient existant. A notre mort nous nous trouvons face à ce héros de nous-même qui ne devra pas nous engloutir. Nous devrons le voir comme un autre nous-même ni plus ni moins important que le rôle duquel nous venons de sortir.

L'âge de l'âme...

Toutes les âmes sont nées en même temps. Toutefois elles accèdent à la vie de l'univers et à la conscience que les unes après les autres. Ainsi toutes les âmes n'ont pas la même expérience de la vie. Pour que l’âme atteigne la zone éternelle il lui faut être de plus en plus consciente et non pas de plus en plus instruite. L’âge de l’âme correspond à son nombre d’incarnations mais dépend aussi et surtout du niveau de conscience atteint.

- Une très jeune âme pourra avoir du mal à s'accrocher à la matière, l’âme récemment tirée de la béatitude dans laquelle elle baignait n’aurait de cesse que d’y retourner. Tout comme un enfant qu’on éveille de bon matin ne veut pas quitter la chaleur de son lit et la douce inconscience de son sommeil.

- Une jeune âme sera curieuse, révolutionnaire, aventurière, sûre d'elle.

- Une âme mature se sentira bien dans le monde, et voudra y participer. C’est l’humain en pleine journée qui participe à une activité passionnante.

- Une âme âgée s'étendra en critique, colère, mécontentement et déprime. C’est l’attitude du vieillard qui regrette le bon vieux temps.

- Une très vieille âme tendra vers le détachement, la paix et la solitude.

Ainsi selon l'âge de leurs âmes les humains vont agir différemment. Une jeune âme dans un corps d'octogénaire sera toujours obsédée par la jeunesse, la beauté, le sport ou les jeux. Une âme mature, quelle que soit l'âge du corps, sera toujours désireuse du pouvoir quel qu'il soit, son but sera la réussite sociale, la possession, elle souhaitera travailler jusqu’à son dernier jour. Une vieille âme, même dans un corps d'adolescent, sera un mortel sérieux, d’une grande maîtrise, réfléchi, qui se dirigera vers l'auto analyse et vers la libération de la matière.

L'âge de l'âme ne correspond pas à l'âge réel de la vie. C’est le niveau de conscience atteint par l'âme qui signe son âge. Selon votre comportement vous pouvez ainsi connaître l’âge de votre âme et connaître le chemin qu’il vous reste à parcourir. Et ce chemin, long ou court, peut se parcourir en un instant ou en trois milles vies….

En fait il y a deux façons de vieillir : L'une en développant son âme, l'autre en développant son ego.

Si l'on développe l'âme parce que l'on choisit la vie éternelle et l'accession au monde de lumière, la sensibilité ne va aller qu'en croissant. C'est pourquoi, la fragilité grandissant, ces êtres là choisissent de s'éloigner du monde.

Si l'on développe son ego parce qu'on choisit la vie temporelle, ici et maintenant, avoir plus de pouvoir, plus d'argent etc...., la sensibilité s'étouffe et l'être est de plus en plus blindé et indifférent à tout ce qui est.

L’être qui s'éveille, peu importe qu'il soit jeune ou vieux, va se tourner vers l’acceptation qui est « voir le jeu». L'être qui ne s'éveille pas malgré une multitude d'expériences incarnées de son âme se maintiendra dans la rébellion qui sera «se prendre au jeu».

Le parcours divin et le parcours de la vie

- 1/ naïveté, insouciance, c'est le premier âge de l'âme d'un être qui peut s'étendre sur plusieurs vies….

- 2/ l'opposition, c'est l'être qui refait le parcours dans le Nadir. C'est l'enfance de l'âme.

- 3/ conditionnement, c'est la période de l'apprentissage, de l'enseignement, c'est l'adolescence d'une âme.

- 4/ l'émotionnel, c'est la période de jeunesse d'une âme.

- 5/ le mental et la maîtrise de l'action et de soi. C'est l'âme mature.

- 6/ le détachement. C'est l'âme qui, ayant emmagasiné suffisamment d'expériences entame sa vieillesse.

- 7/ Enfin l'âme atteint la lumière. Elle a terminé son évolution, elle quitte la vieillesse et devient sans âge.

Tout être passera par tous ces stades avant de parvenir au dépassement qui marquera sa sortie de l'incarnation : Insouciance - opposition – conditionnement – émotion – mental – détachement – lumière. Chacun des âges pourra nécessiter plusieurs vies, mais tous ces âges pourront aussi être passés en une seule vie.

Cette différence d'âges des âmes va engendrer la cacophonie apparente de notre monde, la différence entre les gens, l'intolérance de tout un chacun pour son voisin, l'incompréhension des peuples entre eux. Un peuple est plus profondément marqué par un âge ou par un autre. Il y a donc des peuples à tendance jeune, donc belliqueux et arrogants, d'autres plus matures donc actifs, et d'autres encore, beaucoup plus vieux donc plus sages, plus tolérants, plus paisibles.

Les jeunes âmes aiment le bruit et le mouvement tandis que les vieilles âmes recherchent le calme et la paix. Cela va engendrer les différents courants de pensée dans le monde...

Source...http://aux.ames.pionnieres.free.fr/pages/page5_le_monde_des_ames.html

Publié par Cristalyne 26 Décembre 2016 Colonne de feu 2

 

 

×