00 hommage bdm2 1

***L'Homme Intégral/Extraits du livre « La genèse du réel » de Bernard de Montréal***

L’évolution donnera naissance à une conscience humaine intégrale, qui servira de canal à l’expression de la conscience éthérique sur terre. Celle-ci sera la parfaite doublure de l’homme matériel, élevé à un niveau de conscience dont l’énergie rayonnera jusque sur le plan de la structure moléculaire du corps physique. La conscience intégrale reflétera le pouvoir de l’intelligence et de l’invisibilité de la personne humaine. L’homme intégral mettra fin, d’un point de vue cosmique, au pouvoir de l’astral sur le globe. Très peu d’êtres humains percevront ce mouvement au début de l’évolution, car cette dimension occulte de la vie de la planète ne fera pas partie de la connaissance de l’homme involutif.

La conscience intégrale mettra un terme au pouvoir ascendant de l’astral, même si son pouvoir descendant continuera à se manifester jusqu’à la fin de la sixième race-racine. À partir du moment où il y aura sur terre une conscience intégrale, l’astral sera bloqué dans sa recherche de moyens plus subtils pour entraver l’évolution de l’homme. Le pouvoir ascendant de l’astral cessera graduellement, et avec lui prendront fin les communications à travers des formes de connaissances destinées à l’astralisation de l’homme spirituel en voie d’évolution. La conscience intégrale forcera l’astral à mettre un terme à l’exploitation occulte de l’homme, et les sciences occultes qui existent déjà sur le globe seront les dernières à maintenir la division de la conscience humaine.

La conscience intégrale agira comme barrière cosmique sur le globe. Cette barrière sera absolue, car l’astral est régi par des conditions de passage, sous le contrôle cosmique des hiérarchies ascendantes, dont les forces de la lumière représentent, à la fin du cycle, le point culminant dans la réorganisation systémique des puissances gouvernantes. La compréhension de la relation entre la conscience intégrale et l’astral est très importante pour l’évolution de l’homme, car l’intégralité de sa conscience, sur le plan matériel, signifie cosmiquement qu’il a le pouvoir, par sa fusion avec le double, de prendre le contrôle des forces d’entrée et de sortie de la connaissance sur les plans astraux. L’homme dans sa conscience intégrale, deviendra l’évaluateur de la désinformation systémique créée par l’astral pour l’empoisonner de notions qui nourrissent ce plan en lui, par le relais de son inconscience et son ignorance.

L’astral est un monde dont la réalité dépend de l’irréalité de l’homme. Ceci n’est pas peu dire, et l’homme découvrira par lui-même ces connaissances qui ne peuvent venir que de sa propre intelligence libre. Le monde peut très bien être étudié par l’être humain conscient, mais il doit être étudié à travers le double, car lui seul peut le protéger, puisque sa station sur les plans est en dehors du monde de la mort. Mais l’homme a de la difficulté à communiquer avec son double, l’astral en lui faisant constamment interférence. Ce plan sème le doute dans son mental, ou y insinue une fausse certitude. Dans les deux cas, il apprendra à reconnaître les lois de l’énergie de son mental supérieur pour devenir un récepteur parfait de sa propre lumière, sa seule et unique sécurité face à l’invisible et ses activités à travers l’ego inconscient ou en voie d’évolution.

L’intégralité de la conscience deviendra une arme absolue contre l’astral, mais son développement obligera l’homme à étudier de très près les mécanismes astraux en lui, de façon objective et absolue. Il ne pourra mettre en doute ce qu’il sait, et devra s’habituer à savoir qu’il sait, et être certain, à la fois, de ce qu’il sait dans le sens réel du savoir.

L’homme ne pourra plus s’adonner à des erreurs de jugement face à sa condition mentale et à son comportement humain. Sinon, l’astral en lui utilisera tout à sa disposition pour compromettre ses mouvements d’activité personnelle, sachant combien prêt il est de savoir ou de comprendre le jeu de la vie par lui-même. L’évolution de l’homme vers une vie intégrale ne se fera que lentement. Il devra apprendre jusqu’à ce qu’il n’ait rien à apprendre, et son mode de vie en sera la seule mesure. La conscience intégrale va de l’avant et ne s’accroche plus à la mémoire de la race, car cette mémoire est responsable de son lien occulte et inconscient avec l’astral, siège de son impuissance.

La conscience supramentale est une conscience en évolution. Jamais elle ne sera une conscience figée dans l’expérience. Jamais elle n’achèvera son mouvement vers une plus haute vibration. Jamais elle ne cessera d’aller au-delà de la limite de ce qu’elle fut hier. De ce mouvement incessant de l’énergie créative chez l’homme nouveau naîtra une conscience capable, par elle-même, de connaître la réalité et de la vivre selon son énergie. Elle impliquera l’homme dans des mouvements de conscience, produits directs de sa créativité, et son ego se verra obligé de supporter cette vibration, car l’ego en fusion ne pourra l’empêcher de se manifester et de faire son chemin dans le monde.

Tant que la conscience de l’homme demeurera une porte ouverte sur la conscience de la vie en général, il ne connaîtra pas la conscience intégrale, car elle fait déjà partie de l’éthérisation de la conscience humaine, à partir de laquelle il universalisera sa conscience créative. L’ajustement devra être fait avant l’intégration de l’énergie, car l’homme ne pourra plus par la suite vivre sa vie comme il l’aurait fait auparavant. Elle l’aura déjà forcé à prendre des décisions de vie intelligentes et irréversibles, par son passage de l’astral à la lumière du mental supérieur. L’homme intégral apportera de nouvelles connaissances, dont la fonction sera d’élever son taux vibratoire pour le préparer à passer, un jour, à un autre niveau de vie consciente et universelle. Ce jour viendra lorsque les forces qui aujourd’hui gouvernent l’astral auront cédé leur place, sur terre et sur les plans, aux nouvelles forces de la Régence planétaire qui viennent transformer la conscience de la terre et celle de l’homme.

La conscience intégrale consistera à donner à l’homme une vue d’ensemble sur ce qui est encore aujourd’hui considéré psychiquement territoire des forces involutives. Mais ce territoire, dont l’homme ne perçoit que l’activité psychique à travers ses centres inférieurs, sera un jour sous sa gouverne, et non plus sous celle des forces cosmiques opposées aux forces de la lumière. L’homme utilisera le monde de la mort pour l’évolution de certains systèmes de vie extrêmement perfectionnés, et le fera en permettant la descente, sur le plan matériel, de certaines entités qui ne pourront suffisamment évoluer d’elles-mêmes pour retourner à la lumière par le biais d’une dernière incarnation. Ceci donnera naissance à des clones, qui serviront l’évolution des nouveaux systèmes de vie que l’homme créera sur terre.

La conscience intégrale provoquera chez l’homme un réenlignement de ses corps subtils, afin qu’ils ne répondent plus à la vibration astrale de l’invisible à travers ses centres psychiques. Il saura alors qu’il n’est plus influençable et qu’il aura parfaitement intégré son énergie. L’intégralité de l’homme sera la qualité universelle de sa conscience. Il saura reconnaître un être intégral par l’équilibre psychique des forces en lui.

L’homme intégral sera le nouveau type d’homme sur terre, le nouveau modèle d’évolution. Son intégralité de conscience l’amènera à vivre une vie totalement à la mesure de ce qu’il pourra créer. Il ne dépendra plus psychologiquement du système de valeurs de sa société, même s’il pourra vivre en harmonie avec elle tant que les valeurs sociales lui conviendront. Il ne sera plus assujettissable à la conscience sociale de l’involution, son taux vibratoire étant devenu supérieur à toute conscience qui n’aura pas encore complété sa fusion. La présence de la conscience intégrale sur la planète créera un noyau d’énergie suffisamment puissant pour que de nouvelles connaissances continuent à se diffuser dans le monde, et que l’homme en général puisse prendre conscience de ses principes universels. Ceux-ci l’amèneront à comprendre intégralement sa conscience, afin de bénéficier de son identité réelle et indivisible.

Cette conscience nouvelle créera un centre d’énergie qui officialisera la descente de forces interplanétaires sur terre, pour échanger avec les gouvernements dans un monde d’équilibre parfait. Ce centre d’énergie permettra que cet équilibre ne soit plus rompu et que les hommes parviennent finalement à communiquer avec d’autres dimensions, sans tomber dans le piège de la soumission face à ces groupes de visiteurs. Cette puissante conscience perfectionnera celle de l’humanité, elle propulsera l’humain dans une nouvelle direction, qui développera ses liens cosmiques avec d’autres civilisations. Mais cette conscience n’apparaîtra sur le globe que lorsque l’homme sera totalement dépouillé de sa mémoire subjective, car elle le conditionne à des comportements psychologiques qui excluent sa réalité. Tant que l’ajustement de cette mémoire n’aura pas été assuré, la terre ne connaîtra que l’homme plus ou moins conscient, certes en évolution de conscience, mais non intégral.

La conscience intégrale participera à la créativité de l’esprit à l’égard de sa vie matérielle. Il vivra par rapport à une réalité intégralement intelligente en lui. La qualité de sa conscience sera fondue en une unité de conscience parfaite, de sorte que l’homme ne sentira plus le vide de sa conscience. Il en vivra toujours le plein, car l’ego aura été ajusté à la lumière grandissante de son double. L’orgueil humain, malgré la grande intelligence de l’homme intégral, n’existera plus, puisque les voiles astraux auront été déchirés par sa lumière au cours de la transmutation de ses principes.

Conscience intégrale signifiera conscience pure, totalement dégagée du pouvoir de l’astral. Son développement apprendra à l’homme à composer avec sa réalité, mais elle ne pourra se fondre avec lui que lorsqu’il sera prêt lui-même à se fondre avec elle. L’évolution de la conscience humaine sera un processus invitant toujours l’homme à dépasser la qualité psychologique de sa conscience astralisée.

C’est à travers cette qualité psychologique de conscience qu’il perd de vue sa force intérieure et qu’il laisse encore à l’astral la possibilité d’interférer avec son développement intégral. La qualité psychologique de la conscience involutive est fondée sur un rapport de valeur entre l’homme et l’astral, rapport de valeur qu’il croit être sa propre échelle lorsqu’en fait ces valeurs ne viennent pas de lui mais de l’astral en lui. La conscience intégrale sera la fermeture de la porte de l’astral chez l’homme. Elle représentera la plus décisive victoire de l’homme contre tous les courants d’énergie susceptibles d’interférer avec l’évolution de son intelligence créative et libre.

L’astral est tellement puissant que le développement de la conscience intégrale forcera l’homme nouveau à vivre sur les plus hauts plans de son intelligence, jusqu’à ce qu’il soit parfaitement sécurisé. Sa sécurité sera à la mesure de son pouvoir intérieur à supporter une forme de vie qui dépendra de moins en moins des artifices psychologiques de la personnalité. Ceux-ci forcent l’homme à se vendre constamment à des mouvements inférieurs de conscience. L’homme intégral percevra de plus en plus une lueur dans sa conscience, qui grandira avec son évolution jusqu’au jour où il s’en remettra à lui-même, totalement et parfaitement. La conscience intégrale est un déploiement de toutes ses facultés intérieures, il la connaîtra lorsqu’il aura pris conscience de son troisième aspect : son esprit, son double.

L’intelligence de l’homme intégral sera ressentie dans la partie frontale, non pas de façon cérébrale, mais de façon psychique. Le centre psychique du mental humain supérieur se formera dans la partie frontale de l’homme, derrière la toile qui sépare le cerveau matériel du cerveau éthérique. C’est dans cette région de la tête que l’homme connaîtra la première lueur de sa conscience intégrale, et qu’il commencera à la sentir physiquement, au lieu de simplement la percevoir mentalement. Pour qu’il sente son intelligence, il lui faudra prendre conscience de la proximité de son énergie mentalisée. Cette expérience requerra une très grande sensibilité de sa conscience et de sa réalité, au-delà des apparences de sa personnalité. L’homme intégral ne sera plus adapté à la vie psychologique de l’ego, car il s’adaptera à la réalité de sa lumière. Ceci fera de lui un être intégré et intégral.

L’homme nouveau réunira en lui-même toutes les capacités psychiques dont doit être douée une conscience en évolution pour parvenir à un statut universel. Ce dernier lui donnera accès à un niveau de conscience dont le pouvoir ne pourra lui être refusé, car l’homme pourra altérer à volonté les courants de forces inférieures actives sur le plan cosmique de la terre.

Il sera un scientiste de l’énergie, il composera avec elle à partir de son mental, et n’aura plus à passer par la technologie matérielle pour faire vibrer les niveaux inférieurs de la conscience atomique. Son statut universel lui permettra de faire contact avec les plans les plus denses de la matière, pour se donner une civilisation à la mesure de ses besoins. L’intégralité de sa conscience sera manifestement l’expression de la lumière sur la terre, et les forces involutives ne pourront rien contre elle. Le nouveau cycle fera partie de la réorganisation psychique de l’univers à l’égard des besoins essentiellement nouveaux d’une race supérieurement développée dans le mental supraconscient. C’est au cours de l’évolution de cette race nouvelle que l’humanité découvrira les secrets de la science de l’énergie, et que l’homme poursuivra une nouvelle trajectoire scientifique qui renversera le rôle traditionnel de la science sur la planète.

L’homme intégral est un nouveau modèle de l’évolution. Il n’appartiendra nullement au passé. Sa conscience sera renouvelée et le pouvoir des forces occultes se manifestera à travers lui. L’évolution de la vie mentale sur terre apportera une nouvelle dimension. Le rapport étroit entre l’homme et les forces de la lumière changera la face de la terre et créera un nouveau noyau de civilisation, parallèle à celle qui existe aujourd’hui. La coexistence de deux niveaux de conscience sur le globe à la fin du cycle permettra au niveau inférieur de s’ajuster et d’évoluer. Mais les forces de vie nouvelles émanant du centre occulte de la nouvelle sphère de vie ne participeront pas ouvertement à l’évolution de la civilisation involutive. Cependant, elles aideront cette civilisation à demeurer en surface afin de permettre que les sous-racines anciennes achèvent leur cycle et mènent à bien leur destinée.

L’apparition de la conscience intégrale dans le monde renversera la polarité de la pensée humaine, et permettra qu’une vision plus vaste et plus globale de la vie soit embrassée par les peuples involutifs. Les nouvelles connaissances apportées par l’homme intégral raffermiront la fabrique de la vie et permettront enfin à l’humanité de se libérer de ses maux fondamentaux, comme la maladie et l’ignorance. Ceux-ci retardent l’évolution des peuples en les soumettant à une forme de vie insuffisante au développement d’une énergie mentale supérieure et à l’élévation de la conscience involutive.

La présence de la conscience intégrale affermira les liens entre les hommes et détruira les citadelles du pouvoir clandestin, qui fut depuis toujours le point fort de la domination et le point faible de l’involution. L’homme intégral épousera une vie sans limite psychique. À partir des plans subtils de sa conscience universelle, il travaillera à l’équilibre des forces dans le monde, et sa présence sera perçue et reconnue là où elle devra l’être. À ce moment de l’histoire de l’humanité, les hommes se tourneront vers eux-mêmes, et commenceront à comprendre que la vie vaut son pesant d’or et que nulle force ne peut en entraver l’émancipation. Les forces de la lumière seront réactivées sur la planète, et l’homme nouveau fera partie intégrante de leur mouvement subtil dans le monde.

Il deviendra évident aux êtres les plus évolués que la vie est essentiellement une manifestation de plusieurs principes pouvant être actualisés à travers lui-même. Il sera clair qu’il porte en lui la clef de la vie, et que nulle force au-dessus de lui n’existe de façon absolue. Cette illusion involutive sera détruite à jamais et l’homme commencera à se débarrasser de ses vieilles et antiques illusions. Ceci préparera l’évolution des races futures et permettra que l’humanité se transforme au-delà de ce que l’homme peut aujourd’hui imaginer. L’humanité, malgré ses avancements techniques, est encore au stade où le sacré fait partie de la vie, alors que la science, dans un même temps, est en voie d’évolution rapide bien que mécaniste. Cette polarité est responsable de la confrontation entre les plans inférieurs du mental humain et les plans plus évolués. Le nivellement de cette différence sera apporté par l’homme nouveau lorsque la certitude sera établie qu’il possède le pouvoir sur la matière et que les royaumes de la terre lui obéissent. Cette nouvelle phase mettra un terme à la spiritualité ignorante mais nécessaire de l’involution, et permettra aux êtres les plus évolués de rencontrer, selon les conditions nécessaires, ces nouveaux hommes dont la terre ne cessera de parler.

L’homme intégral disposera d’une vaste science pour répondre aux besoins de l’humanité ; cette science sera à la disposition des peuples, mais soumise aux lois de l’intelligence créative. Contrairement à la science involutive, qui est devenue une science commerciale, la nouvelle science ne pourra être achetée ou vendue. Elle appartiendra à l’humanité entière, et sa valeur inestimable demeurera sous le contrôle étroit des nouvelles forces évolutives de la planète. Les nations ou les hommes qui utiliseront cette science pour des fins retardataires seront mis en opposition avec des forces si grandes et si puissantes que la terre en sera bouleversée. La prochaine évolution ne fera plus partie des lois involutives, elle sera sous le contrôle d’une Régence planétaire agissant à travers l’homme, dans la clarté cosmique des lois de l’invisible qui ont de tout temps soutenu la vie sur le globe.

La prochaine époque fera trembler le monde entier. Sa date et son heure font partie de l’événementiel cosmique, et sont bien gardées dans un avenir qui viendra à la suite d’événements séquentiels et parfaitement orchestrés. Rien ne prend place sur le plan matériel qui ne soit connu sur les plans parallèles de la vie. Lorsque l’homme nouveau fera son apparition dans le monde, il possédera les outils nécessaires pour entraîner l’humanité dans une voie d’évolution en accord avec les principes supérieurs de la vie évolutive dans l’univers. Autant l’homme involutif moderne vit en fonction d’une conscience décadente, autant l’homme nouveau vivra d’une conscience prospective. Le choc de ces deux consciences équivaudra au choc des Titans, mais les forces de la lumière commanderont, car le temps de leur intervention sera venu.

La prochaine époque ne surgira pas vers l’homme tel qu’il peut se l’imaginer spirituellement, car son imagination fait partie de sa conscience astralisée. Elle viendra selon les lois du secret imposé à toute conscience incapable d’en supporter la totale compréhension. Cette protection de l’homme par les voiles du secret fait partie des lois évolutives. L’homme intégral comprendra la nouvelle époque car il fera partie d’elle, mais l’homme involutif devra la subir de façon spirituelle, car son mental ne sera pas suffisamment épuré pour faire face à l’impossible. Les hommes de la terre pensent en fonction de ce qu’ils peuvent imaginer, mais ne peuvent penser en fonction de ce qu’ils savent, car ce qu’ils savent leur fait peur, et ils le rejettent. L’intégration du savoir humain et de la conscience marquera le début d’une nouvelle évolution sur le globe, dont l’homme intégral sera le modèle universel futur. Celui-ci représentera une nouvelle souche de conscience et de science, dont la fonction créative sera rattachée à l’invisible de la lumière agissant à travers l’homme finalement libéré du connu.

L’homme involutif vit tellement du passé que sa conscience devient de plus en plus impuissante à supporter le présent d’une vie mentale universelle et cosmique. Il n’est plus surprenant que les êtres les plus évolués de la terre cherchent, par tous les moyens, à se plonger dans une expérience ou une autre où ils peuvent vivre temporairement l’illusion d’une plénitude quelconque. L’homme sait intérieurement que la plénitude existe, mais il ignore comment éliminer les obstacles qui la rendent impossible. Par sa nouvelle conscience, l’homme intégral saura cerner les forces qui le dominent et lui enlèvent cette plénitude qui fait partie du lien universel entre lui-même et sa réalité. Sa conscience sera tellement intégrée qu’il ne pourra plus vivre ailleurs qu’à l’intérieur d’une sphère de vie à l’échelle de son pouvoir intérieur. Ce pouvoir sera la manifestation de son énergie libérée sur les plans subtils de sa conscience renouvelée. La puissance de celle-ci dépendra totalement de sa capacité à réaliser que la vie, telle que vécue durant l’involution, ne fut que l’expression première d’une phase à travers laquelle il devait passer pour en arriver à ne plus confondre le réel et l’illusoire.

L’homme intégral représentera le plus haut niveau d’évolution humaine que la terre aura connu jusqu’ici. Cependant, cette conscience de l’homme-psi évoluera graduellement en fonction des forces nouvelles, qui descendront sur le globe pour le rapatriement des âmes incarnées. Les âmes qui s’incarneront sur terre au cours du prochain cycle bénéficieront d’une nouvelle expérience, car le karma mondial aura été brûlé par la lutte des forces involutives pour le pouvoir sur l’homme. Cette confrontation entre l’astral et le mental supérieur mettra un terme au pouvoir occulte de l’astral sur l’homme, et ce dernier aura finalement accès à une grande science de la vie, qui le remplira et lui permettra d’évoluer rapidement au cours des prochains siècles. La conscience de l’homme nouveau aidera les nouvelles âmes à s’orienter quant à leur réalité interne, de sorte que la fusion de l’homme avec la lumière deviendra peu à peu un aspect régulier de l’évolution future. Ce processus prendra nécessairement un certain temps, mais l’évolution de l’humanité sera ainsi assurée.

À la fin du cycle, l’humanité découvrira la relation entre le temps et l’espace, et l’homme prendra connaissance du phénomène d’ubiquité chez certains êtres. Ce phénomène sera objectivement reconnu et identifié par la science moderne, et servira à promouvoir dans le monde la perception d’une nouvelle dimension de la conscience humaine. C’est à partir de ce nouveau mode d’expression de la conscience de l’homme, à la vue générale des peuples et des nations, que se greffera à la conscience mondiale un sentiment de vitalité nouvelle face à la nature plutôt obscure de la vie terrestre. À la suite de cette expérience, les hommes commenceront à comprendre que la vie évolutive de la planète est en branle et que quelque chose de très grand existe à l’intérieur de l’homme. Ce sentiment s’intégrera à la conscience de l’être, conscience qui sera alors le produit de la transformation totale du moi psychologique.

L’homme nouveau manifestera sa conscience à des niveaux jusqu’ici inconnus. Il permettra à l’humanité de s’affranchir de l’espoir lié à ses mythologies et, dans un même temps, à libérer la science du doute méthodique. La supraconscience de l’homme évolutif créera un choc dans le monde de la science, car celle-ci sera dotée d’une mémoire nouvelle parfaitement créative, de sorte que son savoir sera à l’étendue du potentiel humain. L’involution fut impuissante à créer chez l’homme une conscience supérieure, puisque le lien entre les plans universels de l’homme n’avait pas été construit. Par contre, l’évolution lui donnera accès au savoir universel qui unit les royaumes et transforme la connaissance en une prise de conscience instantanée. Aucun effort de la part de l’homme nouveau ne sera requis pour la manifestation de son intelligence, car elle sera créative et régie par les lois supérieures de l’énergie en fusion ave lui.

L’intégralité de la conscience humaine de la prochaine époque rivalisera avec tous les états de conscience connus à partir du berceau de la civilisation involutive. La supraconscience sera un appel ferme à une autre réalité, et les hommes de la terre verront se produire, devant leurs yeux éblouis, l’homme-psi, cet être qui commande et n’est plus commandé. Ce sera une nouvelle page dans l’histoire humaine, et la terre en sera transformée.

Les hommes attendent depuis longtemps, dans les coins les plus reculés de leur conscience, une preuve irrévocable de la science parfaite et infuse de l’homme, en harmonie avec les forces de vie. Les hommes de l’involution ont rêvé, alors que l’homme nouveau créera le rêve lui-même à partir des puissances présentes en lui, qu’il aura intégrées à travers la très grande souffrance de l’initiation solaire. Seuls les êtres les plus évolués de la terre pourront connaître et supporter jusqu’au bout cette souffrance, pour se libérer complètement du connu. Ainsi seront-ils liés à la lumière qui existe secrètement en eux depuis la fondation du monde, lumière qui les suit et dont ils seront les fils à part entière.

Le développement de la conscience intégrale marquera l’âge de la grande maturité mentale, au cours de laquelle les hommes apprendront à se libérer du fardeau involutif de la conscience expérimentale, sur laquelle ils n’avaient aucun pouvoir. Autant l’homme involutif fut cerné dans la vie, autant l’homme nouveau aura pour destinée de vivre en étroite relation avec les forces qui furent auparavant utilisées contre lui afin de le faire progresser sur le chemin de l’expérience. Il sera inconcevable pour un homme-psi de souffrir inconsciemment de la vie, car elle aura pour lui une valeur qu’il comprendra parfaitement. Il ne vivra plus en fonction des forces en lui, mais à travers elles, de sorte que sa conscience ne sera plus troublée ou troublable, car il aura payé cher le prix de son affranchissement du karma planétaire. Lorsqu’il sera libre de ce dernier, les puissances qui le dominèrent seront dominées, et les forces qui le guidèrent deviendront sa lumière à travers l’histoire d’une humanité ascendante.

L’homme nouveau conscientisera la terre au cours des âges à venir, et son nom franchira les frontières du monde, car il ouvrira les portes de l’inconnu. Sa vie sera exemplaire dans un sens renouvelé, et sa conscience sans faille. L’intégralité de sa nature exercera sur les masses en évolution une force dont le dynamisme s’étendra au-delà des frontières nationales. De tous les coins du globe apparaîtront des hommes dont la conscience épanouie s’universalisera avec celle d’autres hommes de race et d’origine différente.

Les peuples perdront leurs enfants, et les races commenceront lentement à s’éteindre, car l’époque nouvelle de l’évolution ne sera plus fondée sur la rivalité des races ou des nations, mais sur l’harmonie entre les hommes de conscience supérieure. La conscience intégrale pénétrera les moindres recoins du monde civilisé. Elle percera les murailles et les forteresses du pouvoir contre l’humanité...Bernard de Montreal

Source pour écouter plusieurs Audio MP3 Bernard de Montréal/Richard Glenn... /https://archive.org/details/Bernard.de.Montreal.Conferences.avec.Richard.Glenn.audio.Mp3
Read more at http://esoterismespiritualite.e-monsite.com/pages/l-homme-nouveau/page-3.html#ekk0gP47CswyTDig.99

Publié par Cristalyne 17 Juillet 2017  Colonne de feu 2

 

×