Qui est Babaji?

0000babaji3

***Qui est Babaji?***

***Tant que Vous ne connaissez pas les profondeurs que vous pouvez atteindre vous êtes un étranger pour Vous-Mêmes***Avatar Babaji d'Haidakhan***


L'immortel Babaji est un avatar, terme sanscrit signifiant "descente"; un avatar est une exception dans l'économie de l'univers; son corps, absolument pur, est une condensation de rayons lumineux, affranchie de toute redevance envers la nature; il ne jette pas d'ombre et ne laisse aucune empreinte en marchant. Dans l'Inde, le rôle de Babaji est d'aider les prophètes dans leur mission; le Mahavatar est toujours en communion avec le Christ;ensemble, ils émettent des vibrations rédemptrices et ont établi la technique spirituelle de salvation pour le présent âge; l'oeuvre de ces deux maîtres est d'inspirer aux nations de délaisser guerres, haines sociales, sectarisme religieux; Babaji travaille dans une humble obscurité, c'est pourquoi certains êtres restent insoupçonnées du restant du monde; on ignore tout de sa famille, de son lieu de naissance; il parle généralement hindi mais converse en n'importe qu'elle langue et cela m'a été confirmé par mon amie indienne; Il parait un jeune homme de vingt cinq ans, blanc de peau, de taille et de corpulence moyennes, le corps de Babaji, vigoureux et beau, répand des radiations perceptibles à l'oeil nu; ses yeux noirs sont calmes et doux, les cheveux longs, ont des reflets de cuivre.La première biographie de Babaji, le maître immortel, rendu célèbre par l'Autobiographie d'un Yogi de Yogananda, un best-seller de tous les temps. Babaji vit aujourd'hui près de Badrinath, dans les hautes Himalayas. Son corps a gardé son apparence de jeunesse lorsqu'à l'âge de 16 ans, il atteignit, il y a plusieurs siècles, l'état suprême d'illumination et de transformation divine...

Cela survint suite à son initiation à l'art scientifique du Kriya Yoga par deux maîtres immortels, les Siddhas Agastyar et Boganathar, de la «Tradition des 18 Siddhas» bien connue des gens de langue tamile dans le sud de l'Inde.Babaji ne peut être connu et reconnu que s'il le désire; on le dit avoir apparu à des fidèles sous un aspect chaque fois différent et même sous l'aspect d'un vieillard; Babaji a une soeur, Mataji qui elle aussi, a vécu dans les siècles; son évolution spirituelle est presque au niveau de celle de son frère; elle vit, plongée dans l'extase, au fond d'une secrète grotte souterraine près du ghat de Dasasamedh...

Au début des années 50, Babaji a révélé plusieurs détails de sa vie; La plupart sont inscrits dans le livre «Babaji et la tradition du Kriya Yoga des 18 Siddhas» écrit par M. Govindan. Babaji est né durant le «Festival des lumières», «Kartikai Deepam», à la fin de novembre de l'an 203 après J.-C. (alors que la lune était dans la constellation Rohini). Le festival a lieu dans la nuit précédent la pleine lune du mois tamil appelé Kartikai. Il est né au Tamil Nadu, dans un petit village à l'embranchement de la rivière Cauvery et de la mer rouge sur la côte sud-est de l'Inde. Le temps était propice et indiquait l'avènement de l'Avatar, incarné précédemment sous la forme de Krishna, ainsi que la victoire de la Lumière sur les forces des ténèbres. Ses parents lui donnèrent le nom de «Nagaraj», ou «roi des serpents» pour honorer la grande force de vie primordiale «Kundalini Shakti». Après avoir été enlevé à l'âge de 5 ans, il erra avec les mendiants ascétiques jusqu'à l'âge de 11 ans et rencontra ensuite ses gourous Boganathar et Agastyar. Grâce à leur aide, il atteingnit l'illumination à l'âge de 12 ans, et l'immortalité physique à l'âge de 16 ans. Conservant le même corps, il est demeuré depuis ce temps près du temple himalayen de Badrinath...000babaji
La mission de Babaji est d'aider l'humanité à réaliser Dieu graduellement, et une fois la Vision Universelle de l'Amour établie, de transformer ce monde en un paradis divin. Sa tâche a été d'assister dans leur travail les enseignants spirituels autour du monde, et ce de façon anonyme dans la plupart des cas. Parmi ses disciples, on retrouve Adi Shankaracharya au 9e siècle, grand réformateur de l'hindouisme, le saint Kabir qui au début du 16e siècle a uni les hindoux et les musulmans, Lahiri Mahasaya au 19e siècle, Yogi S.A.A. Ramaiah et V.T. Neelakantan dans la 2e moitié du 20e siècle. Ces maîtres et leurs disciples, incluant la lignée actuelle des Shankaracharyas, Sri Yukteswar, Paramahansa Yogananda et ses disciples, et M. Govindan continuent à répandre le parfum du Kriya partout dans le monde....

Comme les autres maîtres de la tradition des 18 Siddhas, Babaji a abandonné tout son être au divin, même la conscience des cellules de son corps physique. Ces Siddhas, après avoir vécu l'union avec Dieu ou la Réalité Ultime sur le plan spirituel, ont fait l'expérience de l'abandon et de la transformation de leur intellect, de leur corps mental, vital et ultimement de leur corps physique. La réalisation des 18 Siddhas et de Babaji est le fruit de la grâce de Dieu (que les Siddhas nomment Shiva, Muruga, Vishnu ou Shakti) et des Kriyas ou techniques qu'ils ont utilisés pour préparer leurs corps inférieurs à la descente de la divinité. Prises dans leur ensemble, ces techniques sont connues sous le nom de «Kriya Yoga Siddhantham», qui signifie, des techniques yogiques pratiques pour atteindre la perfection finale dans la réalisation de Dieu ou de la Vérité. Babaji a partagé divers groupes de techniques avec chaque disciples, selon leurs besoins particuliers et la mission qu'ils devaient accomplir...

Il vit avec un petit groupe de disciples, mais quelques-uns de ses plus grands disciples travaillent dans le monde. Sa mission se poursuit à travers le travail de tous ceux qui se tournent vers lui comme source d'inspiration ainsi qu'à travers tous ceux qui expriment un pur amour en pensées, en paroles et en actions. Là où il y a de l'amour, Babaji est. Lors de la première initiation, on apprend à communiquer avec Babaji et ainsi à transformer sa vie et à aider à résoudre les innombrables problèmes de l'humanité. Les grands véhicules de sa mission sont la sadhana (la quintuple voie du Kriya Yoga), l'abandon de la conscience aliénante de l'égo et le service altruiste. On devient un poste de transmission, relayant à toutes les sphères d'activité l'inspiration et l'amour de cette grande station émettrice de l'Himalaya...

000babaji 21

 

LE KRIYA YOGA DE BABAJI

Le Kriya Yoga de Babaji est l'art scientifique de l'union de l'Être à la Réalité Absolue par la Réalisation de Soi. Cette forme de yoga, qui représente une synthèse des enseignements anciens de la tradition des 18 Siddhas, fût ravivée par un grand maître de l'Inde, Babaji Nagaraj. Il comprend un ensemble de 144 techniques ou «Kriyas», regroupés en 5 phases ou catégories.

1. Le Kriya Hatha Yoga : il comprend les «Asanas», ou postures de relaxation, les «Bandhas», ou verrouillages musculaires, et les «Mudras», ou gestes qui ensemble favorisent la santé, la paix et l'éveil des principaux centres d'énergie, les «Chakras». Babaji a choisi une série de 18 postures particulièrement efficaces, qui sont enseignées par étapes et par paires. On ne se soucie pas du corps physique pour son seul bien-être mais parce qu'il est le véhicule ou le temple du Divin.

2. Kriya Kundalini Pranayama : cette puissante technique de respiration est un exercice pour éveiller l'énergie latente et la faire circuler à travers les 7 principaux chakras, de la base de la colonne vertébrale jusqu"au sommet de la tête. Elle anime les états psychologiques qui leurs sont associés et fait de nous une dynamo sur les cinq plans de l'existence.

3. Kriya Dhyana Yoga, la méditation, ou l'art scientifique de la maîtrise de l'esprit : pour nettoyer le subconscient, développer la concentration, la vision et la clarté mentale, pour éveiller l'intuition et la créativité, et réaliser le «Samadhi», l'état sans souffle de communion avec Dieu.

4. Kriya Mantra Yoga : la répétition mentale de sons subtils pour éveiller l'intuition, l'intellect et les Chakras. Les mantras deviennent un substitut au bavardage mental centré sur le «je» et facilite l'accumulation de grandes quantités d'énergie. Le mantra nettoie également les tendances subconscientes habituelles.

5. Kriya Bhakti Yoga : le service et les activités de dévotion pour animer la félicité spirituelle et l'Amour divin, pur et universel; cela inclut le chant, les cérémonies, les pélerinages et l'adoration. À mesure que l'on perçoit le «Bien-Aimé» en toutes choses, toutes nos activités deviennent graduellement imprégnées de douceur.Le Kriya Yoga permet donc une transformation intégrale de l'individu sur tous les plans de l'existence: physique, vital, mental, intellectuel et spirituel. Chacun peut le pratiquer et ainsi trouver la paix et le bonheur

En esprit de service, bien à vous...Shantidas

Source...http://jean-paul.barriere.pagesperso-orange.fr/mediatio/babaji.htm
 

Babaji mountains

En 1946, l'un des plus éminents yogis de l'Inde moderne, Paramhansa Yogananda, révélait dans son livre "Autobiographie d'un yogi", l'existence d'un saint christique, un yogi immortel : Mahavatar Babaji. Yogananda expliquait que Babaji habitait depuis des siècles dans l'Himalaya et qu'il guidait de nombreux maitres spirituels sans qu'eux-mêmes le sachent. Babaji était présenté comme un grand Siddha qui avait dépassé les limitations humaines et qui travaille discrètement à l`évolution de l'humanité. Yogananda expliquait également que Babaji avait personnellement enseigne à Lahiri Mahasaya, vers 1861, une puissante série de techniques yogiques appelées "Kriya Yoga"; Babaji avait par la suite initié d`autres personnes dont Sri Yukteswar, le guru christique de Yogananda, trente ans plus tard. Yogananda passa dix années auprès de son guru avant que Babaji ne lui apparût et qu'il ne lui confiât la mission de faire connaître le Kriya Yoga en Occident. Yogananda se consacra à cette mission sacrée de 1920 à 1952, année durant laquelle il atteignit le Mahasamadhi. Ultime démonstration de l'efficacité du Kriya Yoga et de la sainteté de ces maîtres, le corps de Yogananda ne subit aucune détérioration pendant les 21 jours qui précédèrent sa déposition dans une crypte de Los Angeles. Le 7 mars 2002, fût célébré le 50ième anniversaire de la disparition de Yogananda; alors que ce qu'il restait de son corps était transféré à un sanctuaire permanent, des millions de personnes se souvenait avec gratitude de ce que Yogananda leur avait légué...

Depuis 1942, Babaji avait commencé à préparer deux âmes de l'Inde du Sud pour qu`elles puissent disséminer le Kriya Yoga : S.A.A. Ramaiah, un jeune géologue diplômé de l'Université de Madras et V.T. Neelakantan, journaliste de renom et élève de Annie Besant, la présidente de la Société Théosophique et mentor de Krishnamurti. Babaji apparût à chacun d'eux, séparément, avant de les réunir pour qu'ils puissent travailler à sa Mission. Entre 1952 et 1953, Babaji dicta trois livres à V.T. Neelakantan : "The Voice of Babaji and Mysticism Unlocked"; "Babaji's masterkey to All Ills"; "Babaji's Death of Death". Babaji leur révéla ses origines, sa tradition et son Kriya Yoga. Le 17 octobre 1952, ils fondaient à la demande de Babaji l'organisation du "Kriya Babaji Sangham" qui devait diffuser l'enseignement du Kriya Yoga de Babaji. Au moment de leur publication les livres eurent un grand succès. La SRF essaya de faire interdire les trois livres et le Kriya Babaji Sangham. Ce n`est que grâce à l'intervention du Premier ministre Pandit Nehru, ami de V.T. Neelakantan, que les poursuites cessèrent. En 2003, ces trois livres ont été publiés en un volume unique "The Voice of Babaji", par l'Ordre des Acharyas du Kriya Yoga... 

Dans "Masterkey to All Ills", Babaji révèle la réponse à la question "Qui suis-je". Il dit que lorsque nous saurons qui nous sommes, alors nous saurons qui est Babaji. Babaji n'est pas limité par la personnalité humaine, ni par une succession d'événements, ni même par son corps transformé dans le divin. Toutefois, dans ses écrits, il a également révélé pour une première fois, de précieux détails sur l'histoire de sa vie, dans l'ordre des grandes lignes à suivre pour notre chemin vers l'Auto-Réalisation, pour tout aspirant. Par la suite, ces détails ont été documentés dans le livre "Babaji et la Tradition du Kriya Yoga des 18 Siddhasé...

Babaji reçu le nom de "Nagaraj", le "roi serpent" en référence à la Kundalini, notre potentiel divin de puissance et de conscience. Il naquît le 30 novembre 203 dans un petit village côtier, Parangipettai, à l'embouchure de la rivière Cauvery, au Tamil Nadu, Inde. Sa naissance coïncida avec l'ascension de l'étoile Rohini, étoile sous laquelle Krishna était né. Il naquît durant le Festival des Lumières, Kartikai Deepam, qui a lieu la veille de la nouvelle lune du mois de Kartikai. Ses parents étaient des Brahmins Nambudri, immigrés de la côte de Malabar au sud-ouest de l'Inde. Son père était le prêtre du temple de Shiva, ce temple est aujourd'hui dédié à Muruga, le fils de Shiva.

000temple 

A l'âge de 5 ans, Nagaraj fût kidnappé par un marchand et emmené à Calcutta. Un riche commerçant racheta sa liberté. Il se joint alors à un groupe de moines errants avec lesquels il prit connaissance des textes sacrés et philosophiques indiens. Toutefois, ces connaissances théoriques ne satisfaisaient pas l'appétit de Nagaraj. Aussi, lorsque'il entendit parlé d'un grand siddha, un maître ayant atteint la perfection, qui vivait au sud, du nom de Agastyar, il entreprit un pèlerinage au temple de Katirgama, à la pointe sud de Ceylan. Il y rencontra un disciple de Agastyar, Boganathar, avec qui il étudia la méditation, dhyana et la philosophie des Siddhas, le Siddhantham, pendant quatre ans. Il fît l'expérience du sarvikalpa samadhi et eût une vision du Seigneur Muruga, Dieu du temple de Katirgama... 


Il avait 15 ans lorsque Boganathar l'envoya chez son propre guru, le légendaire Agastyar, qui vivait aux alentours de Courtallam, au Tamil Nadu. Après 48 jours d'intenses pratiques yogiques, Agastyar lui apparût et l'initia au Kriya Kundalini Pranayama, une puissante technique de respiration. Il lui conseilla ensuite de se rendre à Badrinath, dans l'Himalaya et de pratiquer tout ce qu'il avait appris, ainsi il deviendrait un siddha. 

Durant les 18 mois suivants, Nagaraj vécu seul dans une grotte, pratiquant les techniques apprises auprès de Boganathar et Agastyar. Il parvint ainsi à abandonner son ego, jusqu'à la moindre de ses cellules, au divin qui descendit en lui. Il devint un Siddha, un être qui s'est abandonne à la puissance et à la conscience divine ! Son corps était libre des ravages de la maladie et de la mort. Devenu un Mah, un Grand Siddha, il allait se consacrer au développement de l'humanité. 

C'est dans son ashram de Badrinath, dans l'Himalaya Garwal, que Babaji initia pendant six mois, en 1954, S.A.A. Ramaiah aux 144 Kriyas ou techniques pratiques, comprenant des postures, des respirations, des méditations, des mantras et des pratiques dévotionnelles. Ramaiah devint un yogi et partageât le système appelé Kriya Yoga de Babaji avec des milliers d`aspirants. Entre 1970 et 1971, il initia l'auteur, M. Govindan aux 144 Kriyas. M. Govindan a pratiqué ces techniques 8 heures par jours en moyennes et pendant 18 ans, dans les ashrams de Yogi Ramaiah, en Inde, aux États-Unis et au Canada. En 1983, Yogi Ramaiah lui demanda d`effectuer certaines pratiques rigoureuses à la suite desquelles il allait pouvoir transmettre l'enseignement reçu. En 1983, Babaji lui-même lui apparût et lui demanda d`enseigner le Kriya Yoga. Babaji se révèle progressivement à ses dévots et disciples, il emplit leur cœur de différentes façons et les guident dans leur évolution. La relation qu'il entretient avec chacun est unique et dépend de notre nature comme de nos besoins. C'est un guru personnel. Plus notre cœur s'élargit plus notre communion avec lui s'approfondit, jusqu`à se transformer en une "vision universelle d'amour", alors on voit Babaji en toutes choses.

95696083 1 
Heureusement, Babaji sort parfois de l'anonymat si cela est nécessaire à son œuvre. Au début des années soixante-dix, il est apparu à Swami Satyaswarananda dans les collines de Kumaon en Himalaya, pour lui demander de traduire et de publier les écrits de Lahiri Mahasaya. C'est ainsi qu'il publia la série des "Sanskrit Classics" à San Diego, Californie. Un des petits-fils de Lahiri Mahasaya, Shibendu Lahiri, dit avoir reçu la visite de Babaji à la fin des années quatre-vingt. Babaji lui aurait donné sa bénédiction pour enseigner le Kriya Yoga dans le monde entier. Babaji accorda deux fois son "darshan" sur le plan vital, à l'auteur en octobre 1999. Cela se produisit à 30 km de Badrinath à 5 000 mètres d'altitude, près de la source de la rivière Alakananta. Lors de ces apparitions, Babaji avait l'aspect d`un jeune homme aux cheveux sombres vêtu d'un "dhotî" blanc, il autorisa l"auteur à toucher ses pieds.

On ne peut comprendre qui est Babaji, ni même se faire une idée de sa grandeur, sans connaître la culture des Siddhas dont il est issu. Plutôt que de chercher à s'échapper du monde pour accéder au paradis, les Siddhas, après avoir réalisé le divin, s'abandonne au divin afin qu'il puisse se manifester sur tous les plans de l'existence. Ils aspirent à une transformation intégrale de la nature humaine. 

Le "Thirumandiram", poème de 3 000 vers, écrit par le Siddha Thirumoolar entre le IIème et le IVème siècle révèle la profondeur des réalisations des Siddhas. Nos recherches ont révélé que Thirumoolar était un frère-disciple de Boganathar, le guru de Babaji et de Patanjali, un des auteurs les plus connus de la littérature yogique. Bien que la plupart des écrits des Siddhas ne soient pas traduits du Tamil ou du Sanskrit, il existe quelques études intéressantes comme celle du Dr. Kamil Zvelebil "Poets of the Power" et du Pr. David Gordon White "The Alchemical Body". Ces deux ouvrages démontrent largement combien les réalisations des Siddhas sont hors du commun et que Babaji n'est pas une espèce d'extra-terrestre. Il a manifesté ce à quoi Sri Aurobindo aspirait pour l'ensemble de l'humanité : "La transformation supra mentale" de la nature humaine qui peut-être la prochaine étape de l'évolution. Il n'est donc pas un sauveur, ni le fondateur d'une religion, il ne recherche ni notre adulation, ni notre reconnaissance. Comme tous les Siddhas, il s'est abandonné complètement à l'Être Suprême, la Suprême Abstraction, et an tant qu'instrument du divin il fait descendre la lumière de la conscience, de la joie sans condition et de la paix suprême dans le monde. Que chacun reçoive ce grand potentiel humain !

0000babaji mataji 13 february 2014

***Mahavatar Babaji With Mataji***

La Sadhana ou le chemin spirituel selon Babaji...

La Sanatana Dharma est une ancienne tradition d’origine bouddhiste védique. La douleur et la souffrance humaine ne proviennent que de notre propre ignorance et de notre séparation de la Loi éternelle. Dans le but de se réunir à nouveau avec le Divin par la pratique de la discipline et de la purification, les chercheurs vivent une vie inspirée de Dieu, que nous appelons la Sadhana.La discipline de Babaji nous apporte la liberté, la vraie liberté de l’esprit. Pendant que s’opère le changement, chaque problème, chaque aspect négatif, ou chaque résistance à laquelle nous devons faire face, nous propose une leçon et porte en soi un potentiel de guérison et de purification.
 

Notre dévotion envers Dieu, notre engagement par la Sadhana, notre confiance en Shri Babaji et en la manière dont il nous a précédé dans l’exemple, nous mèneront au-delà de l’illusion qui fait obstacle à notre réalisation de la Vérité.Tout ce que l’on attend de nous, c’est de nous en remettre à ce processus. En nous tournant vers l’Esprit et l’Energie de Haidakhan, nous sommes en mesure de recevoir la grâce de Shri Babaji. La Haidakhandi Sadhana se sert aussi bien de l’esprit que de la nature pour assurer notre métamorphose.
Les différentes méthodes de purification que nous employons ici concernent les cinq éléments : Terre, Eau, Feu, Air et Ether, comme véhicules de l’Energie divine servant à nous guérir et à nous élever au rang de notre propre divinité.Pour devenir maître des Eléments qui à leur tour nous composent, nous recevons de ces Eléments la force spirituelle de maîtriser notre propre caractère. Lorsque notre caractère obéit à notre esprit, nous redevenons Un avec le Divin, et nous sommes en mesure de servir l’humanité comme instruments de Dieu.


En tant que Maha Avatar, (manifestation du Divin sous une forme humaine, non née d’une femme), Babaji s’est sans cesse manifesté sur terre dans un corps divin depuis le début de la création. De nos jours encore, plusieurs personnes se souviennent de Lui. Certains évènements inhabituels comme le changement de Sa forme, Son apparition simultanée en différents endroits et des guérisons miraculeuses de malades ou de mourants ont été rapportés.Des milliers de disciples de différents pays continuent de recevoir les bénédictions de Babaji en étant mystiquement inspirés à suivre la voie spirituelle à travers des évènements extraordinaires, des rêves et des visions. De nombreux centres spirituels dédiés à Babaji ont été fondés à travers le monde. Il a déclaré qu’Il était venu raviver la religion éternelle – Le Sanatan Dharma – et réformer la mentalité même des hommes, mettant l’accent sur trois préceptes de base du Dharma (qualité inhérente) : VÉRITÉ, SIMPLICITÉ et AMOUR (le service désintéressé à l'humanité) - Abandon du moi inférieur pour le bien de fusionner avec le Soi Supérieur de Dieu.

Il a prédit que l’humanité serait en danger durant la période du Kali Yuga (l’âge sombre), du fait d’une augmentation rapide du matérialisme et du déclin des valeurs spirituelles. Il a également prédit une destruction, une révolution et un changement physique considérable au cours de ce siècle. Il disait que seuls ceux qui vénèrent sincèrement Dieu, répétant Son nom et vivant en harmonie dans la vérité et l’amour, survivraient. « Le nom de Dieu est plus puissant que n’importe quelle bombe atomique » disait-Il. Il a promis un monde nouveau, un nouvel âge, un nouveau royaume religieux après cette destruction. Babaji, en tant que manifestation du Seigneur Shiva, insistait sur la répétition constante du Maha Mantra (la plus grande expression Divine) OM NAMAH SHIVAY (Je m’incline devant le Seigneur Shiva) pour permettre à l’homme d’être constamment concentré sur le Tout-puissant. La répétition constante (japa) du Mantra produit une intensification de la foi et de la dévotion. La présence subtile de Babaji guide et inspire continuellement des dévots à diffuser Ses enseignements éternels au loin, touchant ainsi tous les cœurs de Sa Divinité...
 

Source:http://www.swami-center.org/fr/text/babaji.html

Bbji32

Posté 23 Mars 2016 Par Cristalyne...Colonne de feu 1 

×