Page 20d 27accueil***Semences D'Étoiles***

***Nous sommes ceux que nous attendons***

Nous croisons parfois dans nos vies des instants précieux ou soudainement le ciel s'ouvre de clarté.
Des instants ou la conscience s'éclaire de limpidité et de simplicité.
Des instants portés par une Grâce sans nom, ou le monde devient un hymne à la joie et à la fraternité.
Ce sont, dans nos cœurs d'hommes, des instants de sérénités et de communion profonde avec le monde.

Nous sommes les fils des étoiles, constitués de poussière stellaire, évoluant de mondes en mondes afin de nous construire d'éternité.
Les lumières des hommes sont les étoiles du ciel sur terre.
Il y a dans l'océan de la vie tant de questions qui ne peuvent s'abreuver aux oracles du mental, et que seul le souffle du silence permet d'apprivoiser...
Mais le sens de la vie est partout.

 

Du plus insignifiant grain de sable aux plus spectaculaires éruptions solaires, la vie fait sens et nous enseigne.
Il y a au plus profond de nos cœurs les prémices d'un voyage qui se lève à la clarté du jour naissant.
C'est un voyage qui nous conduit vers nous-mêmes, en nous-mêmes,
Un voyage qui nous rend présent à nous-mêmes...


Sommes-nous prêt à hisser la grand voile ?
Sommes-nous prêt au voyage de notre vie ?

Le voyage nous apprend à lire, au-delà des formes, les indices qui se lèvent au quotidien dans l'ordinaire de nos vies. 
Il nous apprend à voir derrière le monde visible, ce qui échappe au monde visible.
Et là ou la lumière demeure, les hommes sont reliés au sein même d'une fraternité de lumière.

C'est parce qu'il y a des rires que le monde s'enfante de promesses. 
C'est parce qu'il y a des sourires que le monde se construit d'offrandes. 
Et c'est ainsi que va le monde : de rires en partages, de regards en sourires, il se construit de grâce et nous hisse au-delà des apparentes séparations auxquelles nous nous heurtons quotidiennement. 

Il y a, au-delà de toutes nos hypothèses de raisons, de tous nos conflits de déraisons, tant de raisons d'aimer.
Et ce qui nous unit est bien plus vaste que tout ce qui nous sépare.
Parfois tremblant de faiblesse, parfois immobile de promesses, l'homme est entrain de retrouver sa place dans l'Univers.

Et que cela ne se produise pas sans heurt laisse présager de réels et profonds changements, car il n'est pas d'accouchement sans profondes remises en questions...
Un matin enchanté enfante une après-midi désenchantée ou le monde subitement semble nous heurter de toute la misère du monde.
Cependant, loin de toute indignité, nous faisons ici même l'éloge de notre grandeur.
Et nous commençons à percevoir une lumière nouvelle sur la criée des mondes.

Une lumière transparait derrière les masques de toutes nos croyances. 
C'est le chant des étoiles qui dansent sur la terre.
C'est le principe solaire de l'humanité qui est entrain de s'ancrer sur terre.

Nous sommes revenus sur terre parce que l'on nous a offert deux jambes pour parcourir le monde, deux bras pour enlacer le monde, un cœur pour apprendre à aimer, deux yeux et une bouche pour apprendre à sourire.
Nous sommes revenus sur terre parce que nous savons qu'il reste encore des déserts à cultiver, des abimes à éclairer, des océans à explorer et des terres inconnues qui ne demandent qu'à émerger dans notre conscience. 
L'évolution est simple parce que la joie est partout. 
Mais pour retrouver cette joie nous devons défricher notre jardin intérieur.

Au fur et à mesure de nos vies, l'heure s'avance.
Une heure encore... Sur le parvis menant à la Porte de l'Eternité...
Ce n'est qu'une heure. Une petite heure qui baigne dans l'éternité des espaces visibles et invisibles.
Une heure pour renaitre à nous-mêmes.
Une heure pour s'ouvrir aux signes de notre éternité. 

Dites-leur qu'ils sont bien plus que des hommes...
Dites-leur qu'ils ne sont pas leurs colères, leurs jugements ou ces déchirements qui les divisent.
Dites-leur qu'on ne peut rien leur enlever car leurs âmes sont immortelles et qu'ils sont les dignes fils de la Vie.
Dites-leur qu'ils sont bien plus que leurs expériences.

Dites-leur qu'ils sont des lumières pour éclairer les ténèbres. 
Mais dites-leur également qu'ils sont leurs propres ténèbres et leurs propres lumières.
Dites-leur que la vie est une danse.
Dites-leur de danser leurs vies et d'arrêter de la penser.

Dites-leur que leurs vies est une constante renaissance.
Dites-leur d'être en joie et de rire par delà les sermons et les serments des grandes institutions.
Dites-leur qu'ils portent en eux des trésors d'éternité.
Dites-leur qu'ils peuvent peindre l'Univers des couleurs de leurs âmes.
Dites-leur qu'ils peuvent éclairer le monde de leur propre rayonnement.
Dites-leur simplement de suivre leur chemin...
Puis ne leurs dites plus rien,
Et devenez vous-mêmes celui dont vous parlez...Alain Degoumois

***

 

×